Nouvelles recettes

5 façons de gâcher une frittata et comment les réparer

5 façons de gâcher une frittata et comment les réparer



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La frittata, une cousine italienne de l'omelette française, ressemble à un simple plat d'œufs, mais elle est beaucoup plus technique que prévu. Oui, une frittata est facile à cuisiner, mais elle est aussi facile à ruiner. Oubliez de graisser votre poêle ou de trop cuire les œufs, et vous l'avez rapidement ruiné.

Mon inquiétude à l'égard de ce plat sans prétention remonte à l'école culinaire. Au cours de la deuxième semaine, également connue sous le nom de « Semaine des œufs », nous avons abordé tous les plats aux œufs imaginables, des omelettes à la quiche en passant par les œufs brouillés (un autre plat aux œufs trompeusement difficile).

Manger sain doit toujours être délicieux.

Inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne pour plus d'articles intéressants et de recettes saines et savoureuses.

J'ai cuisiné avec une relative facilité les œufs bénédictine, la quiche lorraine et l'omelette au fromage, mais le plat final, la frittata, m'a pris par surprise.

Après sa démo, le chef-instructeur aboya des ordres avec son fort accent français avant de nous lâcher en cuisine. La frittata parfaite est jaune, pas brune ! Attention à la chaleur ! Ne brûlez pas vos frittatas !

Notre tâche ? Pour cuisiner une frittata jaune soleil impeccable avec une simple garniture de gruyère, d'oignons caramélisés et de champignons.

Malheureusement, ma frittata était un désordre trop cuit et spongieux. La moitié collait à la poêle et l'autre moitié était trop dorée sur le dessous.

Devant la classe, l'instructeur s'est assuré que je savais exactement ce que j'avais fait de mal et exactement ce dont j'avais besoin pour le réparer.

Cependant, cuisiner une frittata me met toujours à cran. Un dimanche matin récent, j'ai décidé de le maîtriser, même s'il a fallu 40 tentatives infructueuses.

En cuisinant pour un, j'avais besoin d'une frittata de la taille d'une portion individuelle - la délicieuse et simple recette de Frittata au chou frisé et aux champignons de Tim Cebula correspondait parfaitement à la facture.

Tentative #1

La recette de Tim demande une poêle en fonte de 8 pouces, que je ne possède pas, j'ai donc utilisé une petite poêle en acier inoxydable à la place. Après avoir fait sauter les champignons, le chou frisé et les œufs ensemble, j'ai fait sauter la poêle dans le gril. Après l'avoir retiré, j'ai retourné la poêle à l'envers pour libérer la frittata cuite sur une planche à découper. Oups.

Tentative #2

Cette fois, j'ai utilisé ma grande poêle en fonte de 10 pouces. Quand je l'ai sorti du gril, j'ai été horrifié. Une frittata à deux œufs est tout simplement trop petite pour une grande poêle. Crêpe Frittata, ça vous tente ?

Tentative #3

Frustré, j'ai acheté une poêle en fonte plus petite (Lodge fabrique une poêle pratique de 6 ½ pouces - trouvez-la sur Amazon). Après avoir ajouté les œufs, j'ai fait griller la frittata pendant une minute. Il semblait insuffisamment cuit, alors je l'ai fait griller une minute supplémentaire. Alors que la frittata sortait proprement de la poêle, le dessous était croustillant et bien doré. L'intérieur avait une texture caoutchouteuse, témoignant d'une frittata très cuite. (Huer.)

La frittata de Tim demande du fromage de chèvre ou de la feta, mais j'avais utilisé un cheddar doux (car c'est ce qu'il y avait dans mon réfrigérateur). Je ne pouvais rien goûter. J'avais utilisé une cuillère à soupe pleine de fromage, mais vous ne sauriez jamais qu'il était là.

Déterminé, j'ai feuilleté mes anciennes notes d'école culinaire. J'ai trouvé une page de Egg Week : La frittata doit être toute jaune, PAS MARRON. Utilisez un fromage salé et corsé pour une meilleure saveur.

Tentative n°4

Avec mes cours de cuisine (et quelques conseils de Lumière de cuisson Rédactrice en chef de l'alimentation Ann Pittman Taylor) frais dans mon esprit, j'ai essayé la frittata une quatrième fois. J'ai utilisé le bon fromage, la feta, j'ai surveillé la chaleur de la cuisinière et j'ai fait griller la frittata pendant une minute. Succès! Il a glissé proprement de la poêle. Les œufs étaient tendres (sans une tache de brun sur le dessous) avec des poches de feta crémeuse.

Faire une frittata parfaite nécessite de la patience, de la persévérance, un peu d'essais et d'erreurs, et dans certains cas, un carton entier d'œufs à perfectionner. Si vous ne clouez pas le vôtre la première fois, ne paniquez pas. Considérez-le comme une opportunité de vous améliorer la prochaine fois.

De la salle de classe de l'école culinaire à ma cuisine à la maison, mes tentatives de frittata ont souffert de cinq incidents majeurs. Trouvez chaque erreur ci-dessous, ainsi que des conseils d'Ann et moi-même sur la façon de les corriger.

Problème n°1 : la moitié de ma frittata est collée à la poêle !

POURQUOI: Vous utilisez peut-être le mauvais type de poêle.

LE CORRECTIF : Depuis mon incident, une poêle en fonte est mon récipient de prédilection pour les frittatas. Il est naturellement antiadhésif, passe au four et plein de potentiel pour rehausser la saveur. Bien qu'une poêle en acier inoxydable soit idéale pour la cuisson tout usage, elle n'est antiadhésive que lorsqu'elle est utilisée à haute température. Parce qu'une frittata demande une cuisson à basse température, une poêle en fonte bien assaisonnée fait exactement l'affaire. Si vous faites griller votre frittata, Ann déconseille d'utiliser une poêle antiadhésive car elle ne va pas au four.

Problème n°2 : Le dessous de ma frittata est trop brun.

POURQUOI: Le brûleur de votre cuisinière est peut-être trop chaud.

LE CORRECTIF : Pour éviter de brûler le dessous de votre frittata, faites attention au contrôle de la chaleur. Voici mon astuce : après avoir fait sauter les autres ingrédients dans votre frittata, vérifiez la température de la cuisinière avant de mélanger les œufs. Si votre poêle est très chaude, retirez-la du feu quelques secondes pour la refroidir, puis faites cuire doucement vos œufs à feu moyen-doux. Si possible, laissez la majeure partie de la cuisson se dérouler sous le gril. Enfin, sortez votre frittata de la poêle dès sa sortie du four pour éviter que le fond ne brunisse.

Problème n°3 : Ma frittata est aussi plate qu'une crêpe.

QUAND : Votre poêle est probablement trop grande.

LE CORRECTIF : Si vous aimez votre frittata sur le côté plus épais, optez pour une poêle plus petite que ce dont vous pensez avoir besoin. Ann considère toujours le nombre d'ingrédients supplémentaires qu'elle ajoute à sa frittata, car vous aurez peut-être besoin d'une poêle légèrement plus grande pour les accueillir. Essayez ces ratios de confiance :

  • 2 œufs > poêle de 6 à 8 pouces
  • 4 œufs > poêle de 8 à 10 pouces
  • 6 œufs > poêle de 10 à 12 pouces

Problème n°4 : Ma frittata est caoutchouteuse et friable.

POURQUOI: Vous avez probablement trop cuit les œufs.

LE CORRECTIF : Ann a une astuce astucieuse pour des œufs parfaitement cuits : sortez votre frittata du four lorsque les œufs sont encore un peu lâches au centre. Laissez-le reposer à température ambiante pendant quelques minutes pour qu'il durcisse complètement avant de le couper.

Problème n°5 : j'ai ajouté du fromage, mais je ne peux pas le goûter !

POURQUOI: Vous n'utilisez probablement pas le bon fromage.

LE CORRECTIF : Lorsque vous préparez une frittata, en particulier une plus saine, vous voulez un fromage plus salé et plus savoureux. Vous n'aurez pas besoin d'en utiliser beaucoup et vous économiserez également des calories, des graisses et du sodium en général. La forte salinité du fromage feta ou du fromage de chèvre fonctionne bien, ainsi qu'un fromage plus dur et vieilli comme le parmesan. Ann recommande également d'essayer le fromage bleu.


Partager Toutes les options de partage pour : le nouveau livre de Jamie Oliver propose des « moyens » de sortir de l'ornière de la cuisine pandémique

Pour écrire son nouveau livre de cuisine, "7 Ways", Jamie Oliver s'est penché sur des tonnes de données pour trouver les 3 000 aliments les plus courants. Il a réduit la liste à 18 ingrédients clés – ou héros. Arthur Mola/Invision/AP

NEW YORK – Jamie Oliver sait que l'un des plus grands obstacles auxquels les cuisiniers à domicile sont confrontés n'est pas la corvée des courses, la corvée de hacher ou le désordre de la vaisselle. Ce sont des applications de livraison.

Ce qu'il appelle l'uberisation de l'industrie alimentaire a conduit des familles fatiguées à commander un dîner pour la livraison ou le ramassage. "Il n'a jamais été aussi facile de résoudre ce besoin de nourriture en un clic", a-t-il déclaré.

Oliver espère inspirer les cuisiniers à domicile avec son 24e livre, "7 Ways", qu'il appelle son livre de cuisine le plus axé sur le lecteur à ce jour. Il promet un maximum de saveur pour un minimum d'effort.

"Si je peux écrire une recette qui est délicieuse et vous donne beaucoup de choix et d'excitation et je sais que vous avez probablement déjà les ingrédients dans votre réfrigérateur, cela doit être assez puissant", a déclaré le chef anglais.

Le livre arrive pendant une pandémie mondiale, et Oliver espère qu'il offrira plus d'options aux cuisiniers à domicile assiégés. Il note que les ventes d'ustensiles de cuisine et de produits de boulangerie ont grimpé en flèche.

Cette image de couverture publiée par Flatiron Books montre "7 Ways: Easy Ideas for Every Day of the Week", par Jamie Oliver. Livres Flatiron via AP

« Si vous cuisinez vous-même à partir de zéro, les chances d'économiser de l'argent sont énormes », a-t-il déclaré. « Même les plats à emporter bon marché sont assez chers lorsque vous les achetez pour quatre personnes. »

Pour écrire le livre, Oliver s'est penché sur des tonnes de données pour trouver les 3 000 aliments les plus courants. Il a réduit la liste à 18 ingrédients clés – ou héros –, notamment de la poitrine de poulet, du saumon, des crevettes et des pommes de terre.

Il a ensuite développé sept nouvelles recettes pour mettre en valeur chacun des 18 héros. Pour le saumon, il y a des tacos et un po’ boy. Pour les œufs, il a une frittata d'inspiration indienne et des eggy crumpets. Pour les champignons, il y a un risotto, une soupe et un sauté de bœuf.

Il a également examiné les plats à emporter les plus populaires et a essayé de reproduire leur goût. Il les appelle « fakeaways » et il existe des dizaines de recettes, notamment du porc aigre-doux, des nouilles aux crevettes épicées et une pizza aux saucisses.

«Je vais essayer d'écrire une recette qui peut vous inciter à essayer. Et en fin de compte, c'est de cela qu'il s'agit : essayer de maintenir les compétences culinaires en vie », a-t-il déclaré.

Oliver est devenu un nom familier pour la promotion d'aliments durables et sains depuis qu'il a joué dans "The Naked Chef" de la BBC, dans lequel il a réduit la nourriture à l'essentiel, en utilisant des ingrédients et des techniques simples. Plus tard, il s'est familiarisé avec le public nord-américain avec des émissions de Food Network comme "Jamie at Home".

Dans "7 Ways", Oliver a plafonné à huit le nombre d'ingrédients dont les cuisiniers à domicile ont besoin pour chaque plat et a essayé de nouvelles idées, informé par de nombreux consommateurs qui ont dit qu'ils étaient coincés dans des ornières alimentaires.

"J'essaie de représenter différentes méthodes de cuisson, différents coûts et différentes couleurs, différents profils de saveurs", a-t-il déclaré. "L'un de mes travaux dans ce livre était d'essayer d'aider à célébrer l'ingrédient, mais de briser la monotonie du même vieux plat chaque semaine."

Les données ont montré des choses intéressantes, comme que la patate douce et l'avocat étaient plus populaires qu'on ne le pensait initialement. Plus d'avocats ont été vendus au Royaume-Uni que d'oranges l'année dernière, et Oliver fait plus que les couper en salade : il prépare une sauce hollandaise à l'avocat, une tempura à l'avocat et cuit des avocats avec des crevettes.

Il s'attaque également à un légume notoirement difficile - l'aubergine ou l'aubergine en Grande-Bretagne. Il occupe le devant de la scène en tant que l'un des 18 héros, aux côtés du bœuf et du poulet.

« Nous avons en quelque sorte trouvé ce qu'il fallait faire avec les pommes de terre de bien des manières merveilleuses. Nous n'avons jamais vraiment découvert ce que diable faire avec les aubergines », a-t-il déclaré. "Ce que j'ai essayé de faire dans ce chapitre, c'est de voir comment vous pouvez les faire cuire pour que la peau soit croustillante et la chair crémeuse, comment vous pouvez les cuire à la vapeur ou les utiliser dans un ragoût ou les utiliser pour superposer de belles choses."

Une chose à laquelle Oliver s'est progressivement réchauffé est d'inclure des ingrédients préfabriqués, comme du pesto en pot ou de la pâte de curry, et parfois de s'appuyer sur des légumes surgelés.

«Je ne l'aurais jamais fait il y a sept ans. J'ai dû me remettre de moi-même », a-t-il déclaré en riant. « Il y a aussi un peu d’ego dans la cuisine. J'essaie de contrôler le mien.

Olivier est un réaliste. "J'aimerais vivre dans un monde où chacun aurait le temps de faire sa propre pâte", a-t-il déclaré. Puis a ajouté: "Vous savez, les pois surgelés sont bien meilleurs que les pois frais neuf fois sur 10."


Ne commandez pas. Plongez dans le nouveau livre de cuisine de Jamie Oliver

NEW YORK (AP) – Jamie Oliver sait que l'un des plus grands obstacles auxquels les cuisiniers à domicile sont confrontés n'est pas la corvée des courses, la corvée de hacher ou le désordre de la vaisselle. Ce sont des applications de livraison.

Ce qu'il appelle l'uberisation de l'industrie alimentaire a conduit des familles fatiguées à commander un dîner pour la livraison ou le ramassage. "Il n'a jamais été aussi facile de résoudre ce besoin de nourriture en un clic", a-t-il déclaré.

Oliver espère inspirer les cuisiniers à domicile avec son 24e livre, "7 Ways", qu'il appelle son livre de cuisine le plus axé sur le lecteur à ce jour. Il promet un maximum de saveur pour un minimum d'effort.

"Si je peux écrire une recette qui est délicieuse et vous donne beaucoup de choix et d'excitation et je sais que vous avez probablement déjà les ingrédients dans votre réfrigérateur, cela doit être assez puissant", a déclaré le chef anglais.

Le livre arrive pendant une pandémie mondiale, et Oliver espère qu'il offrira plus d'options aux cuisiniers à domicile assiégés. Il note que les ventes d'ustensiles de cuisine et de produits de boulangerie ont grimpé en flèche.

« Si vous cuisinez vous-même à partir de zéro, les chances d'économiser de l'argent sont énormes », a-t-il déclaré. "Même les plats à emporter bon marché sont assez chers lorsque vous l'achetez pour quatre personnes."

Pour écrire le livre, Oliver s'est penché sur des tonnes de données pour trouver les 3 000 aliments les plus courants. Il a réduit la liste à 18 ingrédients clés – ou héros –, notamment de la poitrine de poulet, du saumon, des crevettes et des pommes de terre.

Il a ensuite développé sept nouvelles recettes pour mettre en valeur chacun des 18 héros. Pour le saumon, il y a des tacos et un petit garçon. Pour les œufs, il a une frittata d'inspiration indienne et des eggy crumpets. Pour les champignons, il y a un risotto, une soupe et un sauté de bœuf.

Il a également examiné les plats à emporter les plus populaires et a essayé de reproduire leur goût. Il les appelle « fakeaways » et il existe des dizaines de recettes, notamment du porc aigre-doux, des nouilles aux crevettes épicées et une pizza aux saucisses.

«Je vais essayer d'écrire une recette qui peut vous inciter à essayer. Et en fin de compte, c'est de cela qu'il s'agit : essayer de maintenir les compétences culinaires en vie », a-t-il déclaré.

Oliver est devenu un nom connu pour la promotion d'aliments durables et sains depuis qu'il a joué dans "The Naked Chef" de la BBC, dans lequel il a réduit la nourriture à l'essentiel, en utilisant des ingrédients et des techniques simples. Plus tard, il s'est familiarisé avec le public nord-américain avec des émissions de Food Network comme "Jamie at Home".

Dans "7 Ways", Oliver a plafonné à huit le nombre d'ingrédients dont les cuisiniers à domicile ont besoin pour chaque plat et a essayé de nouvelles idées, informé par de nombreux consommateurs qui ont dit qu'ils étaient coincés dans des ornières alimentaires.

"J'essaie de représenter différentes méthodes de cuisson, différents coûts et différentes couleurs, différents profils de saveurs", a-t-il déclaré. "L'un de mes travaux dans ce livre était d'essayer d'aider à célébrer l'ingrédient, mais de briser la monotonie du même vieux plat chaque semaine."

Les données ont montré des choses intéressantes, comme que la patate douce et l'avocat étaient plus populaires qu'on ne le pensait initialement. Plus d'avocats ont été vendus au Royaume-Uni que d'oranges l'année dernière, et Oliver fait plus que les couper en salade : il prépare une sauce hollandaise à l'avocat, une tempura à l'avocat et cuit des avocats avec des crevettes.

Il s'attaque également à un légume notoirement difficile - l'aubergine ou l'aubergine en Grande-Bretagne. Il occupe le devant de la scène en tant que l'un des 18 héros, aux côtés du bœuf et du poulet.

« Nous avons en quelque sorte trouvé ce qu'il fallait faire avec les pommes de terre de bien des manières merveilleuses. Nous n'avons jamais vraiment découvert ce que diable faire avec les aubergines », a-t-il déclaré. "Ce que j'ai essayé de faire dans ce chapitre, c'est de voir comment vous pouvez les faire cuire pour que la peau soit croustillante et la chair crémeuse, comment vous pouvez les cuire à la vapeur ou les utiliser dans un ragoût ou les utiliser pour superposer de belles choses."

Une chose à laquelle Oliver s'est progressivement réchauffé est d'inclure des ingrédients préfabriqués, comme du pesto en pot ou de la pâte de curry, et parfois de s'appuyer sur des légumes surgelés.

«Je ne l'aurais jamais fait il y a sept ans. J'ai dû me remettre de moi-même », a-t-il déclaré en riant. « Il y a aussi un peu d’ego dans la cuisine. J'essaie de contrôler le mien.

Olivier est un réaliste. "J'aimerais vivre dans un monde où chacun aurait le temps de faire sa propre pâte", a-t-il déclaré. Puis a ajouté: "Vous savez, les pois surgelés sont bien meilleurs que les pois frais neuf fois sur 10."


Vous dites Frittatas et je dis Frittate

Pour un temps, j'étais le chef cuisinier et laveur de bouteilles de maman. Vivant juste à côté, Zia possédait une invitation permanente, il était donc 3 heures pour le dîner la plupart des soirs. Maintenant, je peux peut-être préparer un bon dîner, comme nous le pouvons tous, mais ce que je ne peux pas faire, c'est estimer la taille des portions. Un de mes dîners pourrait tout aussi bien nourrir 6 que 2 ou 3. Ce n'est pas un problème ici à la maison car cela ne me dérange pas du tout de manger des restes. Si je fais assez pour 6 portions, je les mangerai toutes au cours des prochains jours et je n'y penserai pas à deux fois. Cependant, je ne pouvais vraiment pas faire cela lorsque je cuisinais pour maman et Zia, et par conséquent, après quelques jours, son réfrigérateur regorgeait de restes. Et si vous pensez que je pourrais gaspiller de la nourriture dans cette cuisine, eh bien, comme dirait maman, « Vous avez autre chose à venir ! » Entrez la frittata.

Une frittata est un plat à base d'œufs, dont les ingrédients ne sont limités que par l'imagination. Je suppose qu'il existe probablement des milliers de recettes de frittate sur le Web, bien que je n'en ai pas encore cherché une. Quand j'étais petit, maman utilisait souvent ses restes de caponata pour me faire une frittata pour le déjeuner du vendredi. Une fois que j'étais seul, j'ai continué à les faire car je les ai trouvés plus faciles à faire qu'une omelette pliée de fantaisie mais toujours plus beau qu'un méli-mélo d'œufs brouillés avec un tas d'ingrédients.

Donc, avec un réfrigérateur plein de restes, décider de faire une frittata à l'époque était une évidence. Ces dernières semaines, je me suis retrouvé dans la même situation, ayant rôti un jambon pour Pâques et puis, malheureusement, avoir dû préparer des pâtes avec de la burrata à quelques reprises en raison de problèmes de caméra. (C'est mon histoire et je m'y tiens.) Autant j'aime les sandwichs au jambon et aussi souvent que je réchauffe des pâtes, j'avais besoin de changement et je me suis encore tourné vers les frittates.

Il y a quelques choses communes à toutes les frittata que j'ai jamais faites. Il y a des œufs, bien sûr, et il y a toujours une forme d'amidon, que ce soit des pâtes ou des pommes de terre. Les oignons, les champignons, les tomates et pratiquement n'importe quel autre légume, à la fois crus et préalablement cuits, pourraient se retrouver dans la poêle. J'ajoute presque toujours du fromage râpé et de la viande est souvent incluse également. Une fois que tout est dans la poêle et que les œufs commencent à prendre, la poêle et son contenu sont placés dans un four préchauffé où la frittata cuit jusqu'à ce qu'elle soit prête. Il est sorti du four, retourné sur un plat de service, garni et servi avec un morceau de pain et une soupe ou une salade.

Pour le frittate présenté ici, j'ai utilisé une poêle en fonte de 8 pouces. Pour une casserole de cette taille, j'aurais probablement dû utiliser 9 œufs, plutôt que 6, et le plat aurait soulevé un peu plus. En cuisinant pour moi-même, cependant, j'ai senti que 6 œufs suffisaient. Comme je l'ai mentionné, j'ajoute normalement des tomates fraîches mais, à cette période de l'année, il est presque impossible de trouver des tomates fraîches savoureuses. Je les ai sautés mais, dans le passé, j'ai plutôt utilisé des tomates séchées au soleil. Enfin, très souvent, les frittates sont finies sous le gril. Bien que je les ai préparés de cette façon, je les ai aussi oubliés là-dedans et j'en ai sorti quelque chose qui avait plus en commun avec une guimauve rôtie qu'une frittata. Pour moi, le four est un pari plus sûr, mais le gril est toujours une option pour vous, qui avez toute sorte de mémoire à court terme. Il suffit de faire cuire la frittata sur la cuisinière quelques minutes de plus et « voici la partie la plus délicate » vérifiez-la fréquemment une fois qu'elle est passée sous le gril pendant 5 minutes.

Vous dites pommes de terre et je dis patate.

Recette de Frittata aux pâtes, broccolini et mozzarella fumée

Préchauffez votre four à 375˚F (190˚C). Dans une poêle chaude à feu moyen-élevé, placez quelques cuillères à soupe de graisse de cuisson de votre choix. J'ai utilisé de la graisse de bacon. Une fois chaud, ajoutez de l'oignon haché, des champignons tranchés et des tiges de broccolini crues hachées. Saler et poivrer légèrement et faire revenir jusqu'à ce que les oignons soient translucides, les champignons un peu colorés et les tiges de broccolini tendres. Ajouter les bouquets de broccolini et continuer à faire sauter pendant encore 3 ou 4 minutes. Ajouter les pâtes, bien mélanger et faire sauter jusqu'à ce qu'elles soient chaudes. Ajouter un peu d'huile si besoin. Pendant ce temps, casser les œufs dans un grand bol et fouetter. Ajoutez quelques onces de fromage râpé — J'ai utilisé de la mozzarella fumée — et mélangez bien. Une fois les pâtes chauffées, versez le mélange d'œufs et de fromage dans la casserole et, en travaillant rapidement, utilisez une cuillère plate pour vous assurer qu'il est uniformément réparti. Baisser le feu à moyen et cuire jusqu'à ce que les œufs commencent tout juste à prendre. Retirer du feu et placer au milieu du four préchauffé. La frittata est prête lorsque toutes les traces d'œuf cru ont disparu de la surface maintenant colorée - généralement environ 20 minutes, mais commencez à vérifier à 15. Retirez du four, couvrez d'un plat plus grand que la circonférence de la casserole et tournez rapidement le contenu de la poêle sur le plateau. Garnir avec plus de fromage râpé et servir.


Ne commandez pas. Plongez dans le nouveau livre de cuisine de Jamie Oliver

NEW YORK - Jamie Oliver sait que l'un des plus grands obstacles auxquels les cuisiniers à domicile sont confrontés n'est pas la corvée des courses, la corvée de hacher ou le désordre de la vaisselle. Ce sont des applications de livraison.

Ce qu'il appelle l'uberisation de l'industrie alimentaire a conduit des familles fatiguées à commander un dîner pour la livraison ou le ramassage. "Il n'a jamais été aussi facile de résoudre ce besoin de nourriture en un clic", a-t-il déclaré.

Oliver espère inspirer les cuisiniers à domicile avec son 24e livre, "7 Ways", qu'il appelle son livre de cuisine le plus axé sur le lecteur à ce jour. Il promet un maximum de saveur pour un minimum d'effort.

"Si je peux écrire une recette qui est délicieuse et vous donne beaucoup de choix et d'excitation et je sais que vous avez probablement déjà les ingrédients dans votre réfrigérateur, cela doit être assez puissant", a déclaré le chef anglais.

Le livre arrive pendant une pandémie mondiale, et Oliver espère qu'il offrira plus d'options aux cuisiniers à domicile assiégés. Il note que les ventes d'ustensiles de cuisine et de produits de boulangerie ont grimpé en flèche.

« Si vous cuisinez vous-même à partir de zéro, les chances d'économiser de l'argent sont énormes », a-t-il déclaré. "Même les plats à emporter bon marché sont assez chers lorsque vous l'achetez pour quatre personnes.”

Pour écrire le livre, Oliver s'est penché sur des tonnes de données pour trouver les 3 000 aliments les plus courants. Il a réduit la liste à 18 ingrédients clés – ou héros –, notamment de la poitrine de poulet, du saumon, des crevettes et des pommes de terre.

Il a ensuite développé sept nouvelles recettes pour mettre en valeur chacun des 18 héros. Pour le saumon, il y a des tacos et un petit garçon. Pour les œufs, il a une frittata d'inspiration indienne et des eggy crumpets. Pour les champignons, il y a un risotto, une soupe et un sauté de bœuf.

Il a également examiné les plats à emporter les plus populaires et a essayé de reproduire leur goût. Il les appelle « fakeaways » et il existe des dizaines de recettes, notamment du porc aigre-doux, des nouilles aux crevettes épicées et une pizza aux saucisses.

«Je vais essayer d'écrire une recette qui peut vous inciter à essayer. Et en fin de compte, c'est de cela qu'il s'agit : essayer de maintenir les compétences culinaires en vie », a-t-il déclaré.

Oliver est devenu un nom connu pour la promotion d'aliments durables et sains depuis qu'il a joué dans "The Naked Chef" de la BBC, dans lequel il a réduit la nourriture à l'essentiel, en utilisant des ingrédients et des techniques simples. Plus tard, il s'est familiarisé avec le public nord-américain avec des émissions de Food Network comme "Jamie at Home".

Dans "7 Ways", Oliver a plafonné à huit le nombre d'ingrédients dont les cuisiniers à domicile ont besoin pour chaque plat et a essayé de nouvelles idées, informé par de nombreux consommateurs qui ont dit qu'ils étaient coincés dans des ornières alimentaires.

"J'essaie de représenter différentes méthodes de cuisson, différents coûts et différentes couleurs, différents profils de saveurs", a-t-il déclaré. "L'un de mes travaux dans ce livre était d'essayer d'aider à célébrer l'ingrédient, mais de briser la monotonie du même vieux plat chaque semaine."

Les données ont montré des choses intéressantes, comme que la patate douce et l'avocat étaient plus populaires qu'on ne le pensait initialement. Plus d'avocats ont été vendus au Royaume-Uni que d'oranges l'année dernière, et Oliver fait plus que les couper en salade : il prépare une sauce hollandaise à l'avocat, une tempura à l'avocat et cuit des avocats avec des crevettes.

Il s'attaque également à un légume notoirement difficile - l'aubergine ou l'aubergine en Grande-Bretagne. Il occupe le devant de la scène en tant que l'un des 18 héros, aux côtés du bœuf et du poulet.

« Nous avons en quelque sorte trouvé ce qu'il fallait faire avec les pommes de terre de bien des manières merveilleuses. Nous n'avons jamais vraiment découvert ce que diable faire avec les aubergines », a-t-il déclaré. "Ce que j'ai essayé de faire dans ce chapitre, c'est de voir comment vous pouvez les cuire pour que la peau soit croustillante et la chair crémeuse, comment vous pouvez les cuire à la vapeur ou les utiliser dans un ragoût ou les utiliser pour superposer de belles choses."

Une chose à laquelle Oliver s'est progressivement réchauffé est d'inclure des ingrédients préfabriqués, comme du pesto en pot ou de la pâte de curry, et parfois de s'appuyer sur des légumes surgelés.

«Je ne l'aurais jamais fait il y a sept ans. J'ai dû me remettre de moi-même », a-t-il déclaré en riant. « Il y a aussi un peu d’ego dans la cuisine. J'essaie de contrôler le mien.

Olivier est un réaliste. "J'aimerais vivre dans un monde où chacun aurait le temps de faire sa propre pâte", a-t-il déclaré. Puis a ajouté: "Vous savez, les pois surgelés sont bien meilleurs que les pois frais neuf fois sur 10."


Oubliez les applications de livraison. Utilisez cette période de quarantaine pour plonger dans le nouveau livre de cuisine de Jamie Oliver à la place

Jamie Oliver sait que l'un des plus grands obstacles auxquels sont confrontés les cuisiniers à domicile n'est pas la corvée des courses, la corvée de hacher ou le désordre de la vaisselle. Ce sont des applications de livraison.

Ce qu'il appelle l'uberisation de l'industrie alimentaire a conduit des familles fatiguées à commander un dîner pour la livraison ou le ramassage. "Il n'a jamais été aussi facile de résoudre ce besoin de nourriture en un clic", a-t-il déclaré.

Oliver espère inspirer les cuisiniers à domicile avec son 24e livre, "7 Ways", qu'il appelle son livre de cuisine le plus axé sur le lecteur à ce jour. Il promet un maximum de saveur pour un minimum d'effort.

"Si je peux écrire une recette qui est délicieuse et vous donne beaucoup de choix et d'excitation et je sais que vous avez probablement déjà les ingrédients dans votre réfrigérateur, cela doit être assez puissant", a déclaré le chef anglais.

Le livre arrive pendant une pandémie mondiale, et Oliver espère qu'il offrira plus d'options aux cuisiniers à domicile assiégés. Il note que les ventes d'ustensiles de cuisine et de produits de boulangerie ont grimpé en flèche.

« Si vous cuisinez vous-même à partir de zéro, les chances d'économiser de l'argent sont énormes », a-t-il déclaré. « Même les plats à emporter bon marché sont assez chers lorsque vous les achetez pour quatre personnes. »

Pour écrire le livre, Oliver s'est penché sur des tonnes de données pour trouver les 3 000 aliments les plus courants. Il a réduit la liste à 18 ingrédients clés – ou héros –, notamment de la poitrine de poulet, du saumon, des crevettes et des pommes de terre.

Il a ensuite développé sept nouvelles recettes pour mettre en valeur chacun des 18 héros. Pour le saumon, il y a des tacos et un po’ boy. Pour les œufs, il a une frittata d'inspiration indienne et des eggy crumpets. Pour les champignons, il y a un risotto, une soupe et un sauté de bœuf.

Il a également examiné les plats à emporter les plus populaires et a essayé de reproduire leur goût. Il les appelle « fakeaways » et il existe des dizaines de recettes, notamment du porc aigre-doux, des nouilles aux crevettes épicées et une pizza aux saucisses.

«Je vais essayer d'écrire une recette qui peut vous inciter à essayer. Et en fin de compte, c'est de cela qu'il s'agit : essayer de maintenir les compétences culinaires en vie », a-t-il déclaré.

Oliver est devenu un nom familier pour la promotion d'aliments durables et sains depuis qu'il a joué dans "The Naked Chef" de la BBC, dans lequel il a réduit la nourriture à l'essentiel, en utilisant des ingrédients et des techniques simples. Plus tard, il s'est familiarisé avec le public nord-américain avec des émissions de Food Network comme "Jamie at Home".

Dans "7 Ways", Oliver a plafonné à huit le nombre d'ingrédients dont les cuisiniers à domicile ont besoin pour chaque plat et a essayé de nouvelles idées, informé par de nombreux consommateurs qui ont dit qu'ils étaient coincés dans des ornières alimentaires.

"J'essaie de représenter différentes méthodes de cuisson, différents coûts et différentes couleurs, différents profils de saveurs", a-t-il déclaré. "L'un de mes travaux dans ce livre était d'essayer d'aider à célébrer l'ingrédient, mais de briser la monotonie du même vieux plat chaque semaine."

Les données ont montré des choses intéressantes, comme que la patate douce et l'avocat étaient plus populaires qu'on ne le pensait initialement. Plus d'avocats ont été vendus au Royaume-Uni que d'oranges l'année dernière, et Oliver fait plus que les couper en salade : il prépare une sauce hollandaise à l'avocat, une tempura à l'avocat et cuit des avocats avec des crevettes.

Il s'attaque également à un légume notoirement difficile - l'aubergine ou l'aubergine en Grande-Bretagne. Il occupe le devant de la scène en tant que l'un des 18 héros, aux côtés du bœuf et du poulet.

« Nous avons en quelque sorte trouvé ce qu'il fallait faire avec les pommes de terre de bien des manières merveilleuses. Nous n'avons jamais vraiment découvert ce que diable faire avec les aubergines », a-t-il déclaré. "Ce que j'ai essayé de faire dans ce chapitre, c'est de voir comment vous pouvez les faire cuire pour que la peau soit croustillante et la chair crémeuse, comment vous pouvez les cuire à la vapeur ou les utiliser dans un ragoût ou les utiliser pour superposer de belles choses."

Une chose à laquelle Oliver s'est progressivement réchauffé est d'inclure des ingrédients préfabriqués, comme du pesto en pot ou de la pâte de curry, et parfois de s'appuyer sur des légumes surgelés.

«Je ne l'aurais jamais fait il y a sept ans. J'ai dû me remettre de moi-même », a-t-il déclaré en riant. « Il y a aussi un peu d’ego dans la cuisine. J'essaie de contrôler le mien.

Oliver est un réaliste. "J'aimerais vivre dans un monde où chacun aurait le temps de faire sa propre pâte", a-t-il déclaré. Puis a ajouté: "Vous savez, les pois surgelés sont bien meilleurs que les pois frais neuf fois sur 10."


Ne commandez pas. Plongez dans le nouveau livre de cuisine de Jamie Oliver

NEW YORK (AP) – Jamie Oliver sait que l'un des plus grands obstacles auxquels les cuisiniers à domicile sont confrontés n'est pas la corvée des courses, la corvée de hacher ou le désordre de la vaisselle. Ce sont des applications de livraison.

Ce qu'il appelle l'uberisation de l'industrie alimentaire a conduit des familles fatiguées à commander un dîner pour la livraison ou le ramassage. "Il n'a jamais été aussi facile de résoudre ce besoin de nourriture en un clic", a-t-il déclaré.

Oliver espère inspirer les cuisiniers à domicile avec son 24e livre, "7 Ways", qu'il appelle son livre de cuisine le plus axé sur le lecteur à ce jour. Il promet un maximum de saveur pour un minimum d'effort.

"Si je peux écrire une recette qui est délicieuse et vous donne beaucoup de choix et d'excitation et je sais que vous avez probablement déjà les ingrédients dans votre réfrigérateur, cela doit être assez puissant", a déclaré le chef anglais.

Le livre arrive pendant une pandémie mondiale, et Oliver espère qu'il offrira plus d'options aux cuisiniers à domicile assiégés. Il note que les ventes d'ustensiles de cuisine et de produits de boulangerie ont grimpé en flèche.

« Si vous cuisinez vous-même à partir de zéro, les chances d'économiser de l'argent sont énormes », a-t-il déclaré. "Même les plats à emporter bon marché sont assez chers lorsque vous l'achetez pour quatre personnes.”

Pour écrire le livre, Oliver s'est penché sur des tonnes de données pour trouver les 3 000 aliments les plus courants. Il a réduit la liste à 18 ingrédients clés – ou héros –, notamment de la poitrine de poulet, du saumon, des crevettes et des pommes de terre.

Il a ensuite développé sept nouvelles recettes pour mettre en valeur chacun des 18 héros. Pour le saumon, il y a des tacos et un petit garçon. Pour les œufs, il a une frittata d'inspiration indienne et des eggy crumpets. Pour les champignons, il y a un risotto, une soupe et un sauté de bœuf.

Il a également examiné les plats à emporter les plus populaires et a essayé de reproduire leur goût. Il les appelle « fakeaways » et il existe des dizaines de recettes, notamment du porc aigre-doux, des nouilles aux crevettes épicées et une pizza aux saucisses.

«Je vais essayer d'écrire une recette qui peut vous inciter à essayer. Et en fin de compte, c'est de cela qu'il s'agit : essayer de maintenir les compétences culinaires en vie », a-t-il déclaré.

Oliver has become a household name for promoting sustainable and healthy foods since starring in BBC’s “The Naked Chef,” in which he stripped food down to its essentials, using simple ingredients and techniques. He later became familiar to North American audiences with Food Network shows like “Jamie at Home.”

In “7 Ways,” Oliver has capped the number of ingredients home cooks need for each dish at eight, and tried new ideas, informed by many consumers who said they were stuck in food ruts.

“I’m trying to represent different cooking methods, different costs and different color, different flavor profiles,” he said. “One of my jobs in this book was to try and help celebrate the ingredient, but break the monotony of the same old dish every week.”

The data showed some interesting things, like that sweet potato and avocado were more popular than initially thought. More avocados were sold in the UK than oranges last year, and Oliver does more than slice them into a salad: He makes an avocado hollandaise, an avocado tempura, and bakes avocados with shrimp.

He also tackles a notoriously difficult vegetable — the eggplant, or aubergine in Britain. It takes center stage as one of the 18 heroes, alongside beef and chicken.

“We kind of worked out what to do with potatoes in lots of wonderful ways. We never really found out what the bloody hell to do with aubergines,” he said. “What I tried to do in that chapter is look at how you can cook them so the skin is crispy and the flesh is creamy, how you can steam them or use them in a ragu or use it to layer up beautiful things.”

One thing that Oliver has gradually warmed up to is including some pre-made ingredients, like jarred pesto or curry paste, and sometimes leaning on frozen vegetables.

“I never would’ve done it seven years ago. I’ve had to get over myself,” he said, laughing. “There’s a bit of ego in cooking as well. I try and control mine.”

Oliver is a realist. “I wish I lived in a world where everyone had the time to make their own paste,” he said. Then added: “You know, frozen peas are way better than fresh peas nine times out of 10.”

Mark Kennedy is at http://twitter.com/KennedyTwits

Copyright © 2021 The Associated Press. Tous les droits sont réservés. This material may not be published, broadcast, written or redistributed.


British chef Jamie Oliver releases his new cookbook

Jamie Oliver knows one of the biggest obstacles home cooks face isn't the drudgery of shopping, the chore of chopping or the mess of washing up. Its delivery apps.

What he calls the Uber-ization of the food industry has led to tired families just ordering dinner for delivery or pickup. "It&rsquos never been easier to fix that urge for food at the click of a button,&rdquo he said.

Oliver is hoping to inspire home cooks with his 24th book, "7 Ways,&rdquo which he calls his most reader-focused cookbook yet. He promises maximum flavor for minimum effort.

"If I can write a recipe that&rsquos delicious and gives you lots of choice and excitement and I know you&rsquove probably got the ingredients in your fridge already, that has to be pretty powerful,&rdquo the English chef said.

The book comes during a global pandemic, and Oliver hopes it offers beleaguered home cooks more options. He notes that sales of cooking utensils and baking products have soared.

"If you cook from scratch yourself, the chances of you saving money is huge,&rdquo he said. "Even cheap takeaways are pretty expensive when you&rsquore buying it for four people."

To write the book, Oliver pored over reams of data to find the 3,000 most common food items. He boiled down the list to 18 key - or hero - ingredients, including chicken breast, salmon, shrimp and potatoes.

He then developed seven new recipes to highlight each of the 18 heroes. For the salmon, there's tacos and a po' boy. For eggs, he's got an Indian-inspired frittata and eggy crumpets. For mushrooms, there's a risotto, a soup and a beef stir-fry.

Jamie Oliver appears at the Gusto launch event at the TIFF Bell Lightbox in Toronto, Canada. File/AP

He also looked at the most popular takeout dishes and tried to replicate their taste. He calls them "fakeaways&rdquo and there's dozens of recipes.

"I&rsquoll try and write a recipe that can lure you into having a go. And ultimately, that&rsquos what it&rsquos all about: trying to keep cooking skills alive,&rdquo he said.

Oliver has become a household name for promoting sustainable and healthy foods since starring in BBC&rsquos "The Naked Chef,&rdquo in which he stripped food down to its essentials, using simple ingredients and techniques. He later became familiar to North American audiences with Food Network shows like "Jamie at Home.&rdquo

In "7 Ways,&rdquo Oliver has capped the number of ingredients home cooks need for each dish at eight, and tried new ideas, informed by many consumers who said they were stuck in food ruts.

"I&rsquom trying to represent different cooking methods, different costs and different color, different flavor profiles,&rdquo he said. "One of my jobs in this book was to try and help celebrate the ingredient, but break the monotony of the same old dish every week.&rdquo

The data showed some interesting things, like that sweet potato and avocado were more popular than initially thought. More avocados were sold in the UK than oranges last year, and Oliver does more than slice them into a salad: He makes an avocado hollandaise, an avocado tempura, and bakes avocados with shrimp.

He also tackles a notoriously difficult vegetable - the eggplant, or aubergine in Britain. It takes center stage as one of the 18 heroes, alongside beef and chicken.

"We kind of worked out what to do with potatoes in lots of wonderful ways. We never really found out what the bloody hell to do with aubergines,&rdquo he said. "What I tried to do in that chapter is look at how you can cook them so the skin is crispy and the flesh is creamy, how you can steam them or use them in a ragu or use it to layer up beautiful things.&rdquo

One thing that Oliver has gradually warmed up to is including some pre-made ingredients, like jarred pesto or curry paste, and sometimes leaning on frozen vegetables.

"I never would&rsquove done it seven years ago. I&rsquove had to get over myself,&rdquo he said, laughing. "There&rsquos a bit of ego in cooking as well. I try and control mine.&rdquo

Oliver is a realist. "I wish I lived in a world where everyone had the time to make their own paste,&rdquo he said. Then added: "You know, frozen peas are way better than fresh peas nine times out of 10.&rdquo


Austrian torn, fluffy pancake

A month ago, I made kaiserschmarrn, a shredded pancake, for my kids for a weekend breakfast at the suggestion of my neighbor (coincidentally the partner of the neighbor who challenged me to make dutch apple pie, and thus definitely someone with good taste). It was, as predicted, delicious, and as it’s the year 2019, I posted a photo of it on Instagram Stories in the moments before my children demolished it. It was only then, through an avalanche of DMs, that I learned how deeply beloved it is.



Here’s a small sampling of responses:
“You made Kaiserschmarrn. ”
“This is Austrian!” “This is German!” “This is Czech!” “We make this in Hungary!”
“Looks spot on, just like the ones I had in Salzburg many years ago!”
“We eat this for dessert!”
“This is Christmas breakfast every year with tart jam and pureed plums!”
“We call this Emporer’s Mess.” [Apparently Franz Joseph I was very fond of it.]
“Besides apple strudel, traditional Kaiserschmarrn is one of the most famous and iconic Austrian dishes.”
“If you order it at any Austrian restaurant, it’s almost guaranteed to come with stewed plums (zwetschkenröster) and/or applesauce.”
“It’s best when cooked in butterschmalz [clarified butter or ghee].”
“I hope you skipped the rum soaked raisins — yuck.” But also: “You forgot the rum-soaked raisins!” [I didn’t but found them distracting.]
“Tip: Kaiserschmarrn is perfect when it’s still a bit creamy inside.”

To try it is to understand why. The batter is simple, close to that of a crepe or dutch baby, but you whip the egg whites separately and fold them in at the end, resulting in a puffy butter-fried mega-pancake. But wait, there’s more! You then shred, tear, or chop it into bite-sized pieces and continue to fry it until each is a glorious golden-edged, custardy-centered nugget. It’s finished with a drift of powdered sugar and served with tart fruit compote (I tried my hand at plum below) or applesauce and is a dream of a weekend breakfast. It could also be dessert. It could also be lunch, which is how my neighbor has been enjoying it. Mostly, I love the way it seems simple but feels a bit festive, just like I hope all of our weekends ahead are.

Précédemment

Austrian Shredded Pancake (Kaiserschmarrn)

  • Portions : 2 as a main or 4 as part of a spread
  • Temps: 25 minutes
  • La source: Smitten Kitchen
  • 1/2 cup (75 grams) raisins (optional)
  • 2 tablespoons (30 ml) fruit juice or rum (only if using raisins)
  • 4 large eggs, separated
  • 2 tablespoons (25 grams) granulated sugar
  • 1/4 cuillère à café de sel casher
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 3/4 cup (100 grams) all-purpose flour
  • 1/2 cup (120 ml) milk, any kind
  • 2 to 3 tablespoons (30 to 40 grams) unsalted butter or ghee (clarified butter)
  • Sucre en poudre
  • Jam, applesauce or another fruit sauce, or stewed plums/plum compote (recipe below) to serve

Make batter: In a large bowl, whisk together egg yolks, sugar, salt, and baking powder. Whisk in milk, then flour, whisking just until mostly smooth. (A few tiny lumps proved inconsequential.) Let rest for 10 minutes. Meanwhile, in a second (medium-large) bowl or the bowl of an electric stand mixer, beat egg whites until they hold firm peaks. Fold into egg yolk mixture, trying not to deflate the egg whites. Gently fold in raisins, if using.

Cook pancake: Heat a medium-large skillet (10″ to 12″) over medium heat. Add 2 tablespoons butter or ghee and let warm. Pour batter into pan and spread smooth. Cook for 3 to 4 minutes, lifting an edge to peek occasionally, until it’s a deep golden brown underneath reduce the heat if it’s browning very quickly. If you feel like you can pull off flipping it in one piece, go for it. I cannot and loosen the edges to slide it onto a large plate. With a potholder on each hand, invert empty frying pan over pancake and plate, grab both together tightly, and quickly flip the pancake back into the pan. Continue cooking until deeply golden underneath on the second side, about 3 minutes.

Shred/tear pancake: There are two ways to do this: You can use two forks or the edge of a sharp spatula to tear/chop the pancake into 1″ to 2″ pieces right in the skillet. However, I prefer to slide it back onto the plate I just used to flip the pancake and chop it there. This allows me to melt another tablespoon of butter in the pan for extra-buttery and lightly crisp edges in the final pancake. Return pancake shreds and any batter that has spilled out — it’s supposed to still be very runny in the center at this point — to the skillet and cook, stirring, until pancake shreds are mostly but not fully cooked through. A custardy center in each bite is ideal.

Servir: Scrape pancake shreds onto plate and sprinkle generously — and I mean generously — with powdered sugar. Serve with lemon wedges, jam, a fruit sauce (applesauce is a popular accompaniment), fresh berries or as shown, with stewed plums/plum compote (zwetschgenröster), directions below. Eat right away.


A microwavable egg-cooking cup

Growing up, this was the kitchen tool each of us kids coveted. The Micro Egg Microwave Egg Cooking Cup can make soft-boiled eggs in 30 seconds and hard-boiled eggs in 50 seconds. If you want to make an eggs Benedict quickly or just have a good standalone egg fast, this is pretty much as easy as it gets. It's dishwasher safe and extremely inexpensive, so you might want to stock up on a few in case your token one happens to be in the wash when you need it.