Nouvelles recettes

Ouverture du bar à cocktails médicinal Drogerie à Miami Beach

Ouverture du bar à cocktails médicinal Drogerie à Miami Beach


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Ce ne sont pas vos remèdes traditionnels

Le bar a ouvert officiellement le 6 juin à l'hôtel Albion.

Albert Trummer, le cerveau derrière le concept de bar similaire à New York Apotheke, a accueilli l'événement d'ouverture de Bar à Cocktails Médicinal Drogerie jeudi dernier. Miami.com rapporte que bien qu'il y ait eu une certaine tension initiale avec l'obtention des permis, Trummer a pu ouvrir dans le Hôtel Albion à Wynwood sans accroc.

Les clients peuvent s'attendre à une longue liste de cocktails, ou comme on l'appelle à Drogerie, une « Liste de prescriptions ». avec des boissons séparées en catégories telles que "Stress Relievers" et "Health & Beauty". Les barmans en blouse blanche peuvent faire de vous un Affaire plus proche, qui comprend du vokda, de la menthe, du citron vert, de la vanille et quelques aphrodisiaques chinois pour aider à confirmer son homonyme.

Les boissons ne viennent qu'après le décor, avec des œuvres d'art de rue exposées à côté d'œuvres d'un artiste pop acclamé Peter Tunney. Trummer a dit Miami.com que les canapés étaient un cadeau du chef Daniel Boulud, qui a déclaré : « Le président Bill Clinton, Bruce Springsteen et d'autres grands se sont autrefois assis sur ces canapés ».

La Drogerie est ouverte au public cette semaine, et administrera des cures aux faibles et aux fatigués jusqu'à 2 heures du matin.


La plus ancienne épicerie du sud de la Floride rouvre ses portes avec un bar à cocktails cubain

Ouvert à la mi-juin, le nouveau Stephen's Delicatessen proposera du pastrami tranché à la main, des chariots de hot-dogs itinérants et de la soupe aux boules de matzo Bubbie&rsquos.

Ayant grandi à Union Springs, en Alabama, Henderson "Junior" Biggers n'avait jamais entendu le mot �li, et encore moins mangé à l'intérieur. Il n'avait pas rencontré de juif non plus. Tout a changé lorsqu'il a déménagé dans le sud de la Floride au début de la vingtaine.

Au cours des 60 années qui ont suivi, Biggers a passé la majeure partie de sa vie englouti dans des nuages ​​​​de pastrami fumé et de corned-beef. Il a fait son chemin de lave-vaisselle à chef cuisinier, construisant une carrière dans le sud de la Floride&# x2019s la plus ancienne épicerie fine, Stephen&# x2019s Delicatessen, en servant des sandwichs Reuben, des galettes de pommes de terre et une soupe aux boulettes de pain azyme.

« Delis sont en train de mourir, en particulier dans le sud de la Floride », déclare le restaurateur Matt Kuscher, qui a acheté Stephen&# x2019s en 2017 avec des plans pour une rénovation complète.

Aujourd'hui, Biggers, dont le petit-fils est le joueur de Miami Heat Udonis Haslem, est au début des années 80 et à mesure qu'il vieillit, la culture de la charcuterie à travers le pays, et en particulier dans le sud de la Floride, a diminué. Ce n'est plus comme avant, lorsque Stephen&# x2019s a ouvert ses portes en 1954 à Hialeah, une ville du sud-ouest de Miami qui abritait auparavant un quartier du vêtement et une importante population juive.

« C'est celui qui a gardé ça en vie. S'il n'avait pas coupé la viande à la main pendant plus de 60 ans, tout cela serait probablement révolu depuis longtemps. Il est responsable de l'entretien de l'un des endroits les plus historiques de Miami.

Depuis l'achat de Kuscher&# x2019s de la charcuterie il y a près de deux ans, lui et Biggers sont enfin prêts à dévoiler un Stephen&# x2019s modernisé, avec des viandes tranchées à la main, des chariots de hot-dogs itinérants, et Hialeah&# x2019s premier bar à cocktails artisanal, La Cocina. Pourtant, Kuscher, qui a grandi dans la charcuterie de son grand-père, essaie également de préserver cette atmosphère de charcuterie à l'ancienne.

Prévu pour ouvrir à la mi-juin, Stephen&# x2019s carving corner sera l'attraction principale du restaurant, mettant Biggers à l'avant-plan alors qu'il prépare suffisamment de viande pour l'épicerie et le bar à cocktails adjacent.

"Je prépare environ 120 sandwichs par jour", a estimé Biggers en 2017. "Je n'aurais jamais pensé que c'était ce que je ferais à mon âge."

Le menu n'est pas quelque chose comme Kuscher&aposs grand-père&# x2019s deli était, avec une gamme éclectique de plateaux de bagels et de lox, Bubbie&# x2019s soupe aux boules de matzo, et des sandwichs chauds au corned-beef, des hamburgers frita, du poulet et des gaufres, et du citron vert tarte. Le chariot à hot-dogs roulera dans le restaurant, rempli de garnitures comme de la choucroute, de la relish et de la moutarde.

Quant à La Cocina, une porte discrète près des toilettes de Stephen&# x2019s offrira l'entrée dans le bar de style speakeasy.

Pour la carte des cocktails, Kuscher a fait appel à 10 mixologues locaux, dont Beaker & Gray's Ben Potts et SBE&# x2019s Gui Jaroschy, pour chacun créer une boisson unique. Un aperçu a révélé le Ya Tu Sabe à base de rhum et le Pata Sucia à base de scotch avec de l'eau de coco et du citron vert. Il y aura un menu limité, rassemblant des articles de Stephen&# x2019s (soupe aux boulettes de pain azyme, lox et sandwichs cubains “Jewban”) avec des éléments uniques comme des restes de poulet Buffalo et une trempette de haricots noirs avec des chips de yucca.

« Le fait que nous ouvrions le premier bar à cocktails Hialeah est tout aussi excitant que de ramener la plus ancienne épicerie juive de Floride », déclare Kuscher. “I’m soit le gars le plus intelligent ou le plus stupide de la pièce.”

Alors que Kuscher s'apprête à ouvrir Stephen&# x2019s, il est occupé à gérer un avant-poste satellite à l'intérieur de Time Out Market, qui a ouvert son premier emplacement américain à Miami en mai dernier. Jusqu'à présent, cela a été un succès retentissant, dit-il, où il remplit chaque semaine des centaines de commandes de sandwichs Ruben et de soupe aux boulettes de matzo.

“Stephen’s a été dans notre arrière-cour pendant des années,” Kuscher dit. « Si quelqu'un ne le met pas au premier plan de manière importante, nous le perdrons. Je ne vais pas laisser ça arriver.

« J'ai tellement de souvenirs autour des épiceries fines », poursuit-il. “I ne veut pas d'un monde où ils n'existent pas de la même manière, donc si cela signifie ajouter un bar et le rendre moderne, c'est ce que nous ferons.”


Les meilleurs cocktails en conserve à boire dès maintenant

Ces cocktails pré-mélangés sont le moyen le plus simple de prendre votre happy hour en plein air.

Il était une fois, si vous vouliez un cocktail pour vos aventures sur le pouce, vous deviez sortir votre propre chariot de bar et votre thermos pour une séance de mixologie DIY. Mais aujourd'hui, entre l'essor des cocktails à emporter et la popularité croissante des options de cocktails pré-mélangés, savourer un verre vraiment haut de gamme loin des contraintes de votre maison ou de vos bars et restaurants préférés est plus facile que jamais. En fait, avec la saison des boissons en plein air (pique-niques, garden-parties, farniente au bord de la piscine, journées à la plage), il n'y a jamais eu de meilleur moment pour plonger vos pieds dans le monde des cocktails en conserve.

Des classiques comme Old Fashioneds et Negronis aux options ésotériques des meilleurs bars et des cierges magiques prêts à boire, voici les boissons en conserve alcoolisées dont vous avez besoin pour siroter cet été.

Si vous voulez un vrai goût « directement du barman », les mélanges de Tip Top touchent la corde sensible. Ils se spécialisent dans les cocktails classiques comme le Old Fashioned, Manhattan ou ce Negroni parfaitement aigre-doux, le tout dans des canettes pratiques de 100 ml.

Cutwater propose une variété d'options de cocktails en conserve intéressantes, des Bloody Marys et des White Russians aux simples G&Ts. Pour une journée à la plage (ou tout simplement pour qu'une journée ressemble à une journée à la plage), nous aimons cette gorgée tropicale à base de rhum vieilli en fût.

Lorsqu'un gagnant du World's Best Bar s'associe à une marque de cocktails en conserve pour un cocktail prêt à l'emploi, nous nous levons et prenons note. La boisson à base de gin result&mdasha avec des saveurs de concombre, de citron et de raisin&mdashi est parfaite pour siroter par temps chaud, même si vous ne pouvez pas vous rendre dans l'un des bars new-yorkais.

Vos plans de brunch socialement éloignés sont devenus plus faciles grâce à ce mimosa à boire et à boire à base de vrai jus d'orange. Si vous avez envie de mélanger les choses, la marque crée également un Bellini ainsi que des versions Cranberry et Mango de leurs mimosas.

Pensez rose avec une concoction acidulée et pétillante de pamplemousse et de tequila de cette marque appartenant à des femmes qui produit également des cocktails pétillants éclectiques comme un Apple Gimlet ou un New Fashioned aux agrumes.

Ils sont peut-être relativement nouveaux de ce côté de la mer, mais le "long drink" finlandais aka lonkero ses racines remontent aux Jeux d'été de 1952 à Helsinki, lorsqu'ils ont été développés comme un moyen de servir rapidement des cocktails aux touristes. La boisson effervescente à base de gin est aromatisée au pamplemousse pour une expérience rafraîchissante "à boire toute la journée".

Vous voulez vraiment faire la fête ? Cette méga-boîte sert une douzaine de torsades épicées (pensez : gingembre, cannelle et piment) de la margarita classique qui est prête à servir, refermable et auto-stable jusqu'à 6 mois.

Les martinis expresso ont connu un moment ces dernières années, et ce cocktail à base de café Arabica en conserve facilite plus que jamais les rencontres avec vos proches.

Dans les années 1800, les concoctions de whisky de seigle et de sucre de roche étaient vendues pour leur valeur « médicinale », mais de nos jours, nous pensons que ce mélange en conserve de seigle pur, de bonbons de roche, de miel brut, d'oranges navel et d'amers Angostura est tout simplement délicieux.

Goûtez aux tropiques avec ce riff en conserve du classique Bellini à base de vin rosé et de jus de mangue et de pêche biologiques.

Vous voulez vous diversifier ? Cette collection de cocktails en conserve légèrement pétillants (un thé oolong, bouleau grillé et à base de groseille verte, l'autre à base de griotte, cassis, pommes de pin, bois de noyer) ne manquera pas de vous sortir de votre ornière de l'happy hour.

Comme l'eau du spa, mais arrosée. Canteen se concentre sur des sodas à la vodka en conserve hautement buvables, subtilement aromatisés, sans le sucre ajouté qui rend certains seltz durs trop sucrés.

Simple et facile à avaler, ce cierge magique en conserve est fabriqué à partir de tequila blanco et de vrai jus de citron vert pour une saveur qui se sent sur mesure pour siroter au bord de la piscine.

Sentez-vous comme si vous étiez assis sur la Côte d'Azur avec ce cocktail en conserve de vin mousseux qui capture la saveur du cocktail classique au champagne dans un format facile à emporter.

Que vous l'utilisiez comme une réponse sans effort au besoin d'un mocktail adulte ou comme mélangeur pour votre spiritueux préféré, cette canette d'amer bouillonnant sans sucre est exactement le rafraîchissement dont vous avez besoin.


Le shaker brisé

Situé à l'intérieur du Freehand Hotel de Miami Beach, The Broken Shaker est célèbre pour ses cocktails artisanaux, composés d'élixirs, de sirops et d'infusions et fabriqués à partir d'ingrédients cueillis à la main dans leur jardin. Le Broken Shaker a la réputation d'être l'un des meilleurs bars de Miami et a remporté des prix pour sa créativité, son design et sa riche ambiance. Le point culminant de l'espace est une cour tropicale où des guirlandes lumineuses s'étendent sur des agrumes et un jardin rempli de menthe, de romarin et de lavande.


Rehaussez vos cocktails au café

Les boissons au café sont chaudes toute l'année et ne sont plus seulement destinées au dessert. Les libations qui incorporent du café peuvent aller de réchauffantes et décadentes en hiver à glaciales et rafraîchissantes en été.

Le Caffe Italiano du 312 Chicago combine du café chaud avec du rhum Appleton Estate, du sirop Demerara et des amers de noix noirs garnis de crème fouettée Bicerin.

À mesure que les consommateurs deviennent de plus en plus sophistiqués en matière de spiritueux et de cocktails, beaucoup s'attendent à voir des boissons au café uniques qui vont au-delà du café irlandais ou mexicain classique. Voici quelques conseils pour créer des cocktails de café signature.

Commencer par l'esprit

"Le whisky est un choix évident à associer avec un café aux notes de caramel et d'épices, pas seulement dans l'Irish Coffee", explique Kenny Cohrs, chef barman chez Jax Fish House à Kansas City. Le mezcal, la tequila et le cognac se marient également bien avec les cafés, ajoute-t-il, et la vodka est un excellent moyen d'ajouter de l'alcool au café sans trop en changer la saveur.

Le rhum est un autre bon ajustement avec le café. Le restaurant italien 312 Chicago de l'Allegro Hotel propose un riff d'Irish Coffee appelé Caffe Italiano. La boisson, au prix de 13 $, combine du café chaud avec du rhum Appleton Estate, du sirop Demerara et des amers de noix noirs garnis de crème Bicerin (crème épaisse fouettée avec de la liqueur de chocolat Bicerin).

Mais les spiritueux aux profils de saveurs piquants ou médicinaux, comme le gin, peuvent être « difficiles, voire carrément difficiles à associer au café », explique Cohrs. Cela peut être fait, cependant.

Kate Blackman, qui dirige le développement de recettes de boissons chez Parisi Artisan Coffee à Kansas City, a créé une boisson au café à base de gin appelée Cafe Negroni. Le cocktail comprenait du Campari infusé au café, du gin et du vermouth, et s'est vendu 7,50 $ à Parisi's Leawood, KS, emplacement. Blackman commence avec un certain esprit qu'elle veut utiliser, ou un cocktail classique existant sur lequel elle veut riffer.

Considérez différents profils de saveur de café

Les barmans sont habitués à goûter et à évaluer les spiritueux, mais certains experts disent que vous devriez faire de même avec des types de café spécifiques. Blackman recommande de commencer avec un ordinateur portable en main.

Chocolate Fish Coffee Roasters à Sacramento, en Californie, a expérimenté l'azote du café infusé à froid, puis le tire à travers un robinet nitro.

« Le processus commence souvent lorsque j'essaie de « définir » un nouveau café », dit-elle. «Je prends des notes sur la douceur, l'acidité, la sensation en bouche, les attributs de saveur et la finition», explique Blackman. « Souvent, l'un de ces attributs suscite l'idée d'un ingrédient complémentaire ou contractuel. »

Ajustez ou améliorez les classiques

Il n'y a rien de mal à proposer des boissons traditionnelles à base de café ou aromatisées, mais vous pouvez différencier votre concept en lui apportant une touche exceptionnelle ou inhabituelle. Les variantes de l'Irish Coffee incluent le Calypso Coffee, qui ajoute du rhum et du Kahlua au café, Coffee Royale, ajoutant du cognac et du sucre, et President's Coffee, ajoutant de l'eau-de-vie de cerise.

Une touche artisanale ou régionale peut également donner un coup de fouet à une boisson classique. Par exemple, Pepe Le Moko, un bar à cocktails dirigé par le mixologue Jeffrey Morgenthaler à l'Ace Hotel de Portland, OR, propose un Espresso Martini à base d'extrait de café Stumptown, de Kahlua, de vodka overproof et d'huile de citron. La boisson au café à 11 $ est un gros vendeur pour le bar et est liée à la forte culture du café de Portland.

Pensez au-delà du sucré

Laura Clark, barista principale au Kaldi's Coffee à Kansas City et passionnée de cocktails, trouve l'inspiration pour les boissons au café dans The Flavour Bible de Karen Page et Andrew Dornenburg.

Elle a récemment développé une boisson au café sans alcool inspirée de Caprese.

« J'ai utilisé un café nicaraguayen qui avait des notes de raisin blanc, de cerise et de chocolat noir », explique Clark. « Je savais que je voulais faire une boisson glacée et j'ai découvert qu'utiliser la [machine à café et à expresso] AeroPress apportait un café juteux avec une tonne d'acidité qui me rappelait les tomates. »

Elle a incorporé un vinaigre balsamique aux figues local, "qui a ajouté du terreux et de l'amertume à la boisson", dit Clark. "Pour le sucré, j'ai fait un sucre infusé au basilic sur le bord."

Travailler avec des réductions de café

Un café au lait chez Chocolate Fish Coffee Roasters.

L'utilisation d'une réduction de café est une autre façon de préserver toute la saveur d'un cocktail java. Vous pouvez le préparer en préparant du café à une force plusieurs fois normale ou en faisant mijoter du café ordinaire dans une casserole jusqu'à ce qu'il réduise de moitié.

Brass Union, qui a ouvert ses portes en juin dernier à Sommerville, MA, sert une boisson appelée Esqueleto. Le cocktail à 10 $ mélange la tequila Espolon reposado, une réduction de café, la liqueur de marasquin Luxardo, du citron, des piments thaïs et un soda aux fruits de la passion fait maison.

Et la Rum Line, qui a ouvert ses portes à la fin de l'année dernière au Loews Miami Beach Hotel, sert une boisson appelée Cargo Ship qui utilise une réduction de café du torréfacteur local Panther. La boisson à 15 $ comprend également du rhum Ron Zacapa 23, du Batavia Arrack et des amers moles, il est servi dans un verre qui a été rincé avec du Talisker Storm Scotch.

Envisagez le brassage à froid ou flash

Le café glacé peut être préparé de différentes manières, mais le brassage instantané sur de la glace peut conserver la douceur et minimiser l'acidité. « L'infusion flash vous donne un corps plus léger dans le café qu'une méthode d'infusion à froid typique avec plus d'huiles », explique Edie Baker, copropriétaire de Chocolate Fish Coffee Roasters à Sacramento, en Californie.

Pour une infusion instantanée, remplacez la moitié de l'eau de la recette par de la glace et infusez le café sur la glace.

Le brassage à froid standard a aussi ses charmes. Au lieu d'extraire les huiles et les solubles savoureux en quelques minutes du café à l'aide d'eau chaude, faites-le avec de l'eau à température ambiante ou froide pendant environ 12 heures. L'utilisation d'une machine à Toddy ou l'expérimentation de méthodes traditionnelles comme le brassage au soleil dans un bocal donnera un café copieux et gras comparé par beaucoup à une bière brune.

Ces cafés apportent une saveur robuste aux cocktails de café réfrigérés. Red Star Tavern à Portland, OR, l'hôtel Monaco propose un cocktail à froid appelé Cold Pressed Andes (10 $). Il est mélangé avec de la vodka à la vanille, de la crème de cacao et de la Menta Branca sur de la glace dans un verre Collins garni de café frais infusé à froid et de crème fouettée.

The Cold Pressed Andes de Red Star Tavern à Portland, OR, un cocktail infusé à froid avec de la vodka à la vanille, de la crème de cacao et de la Menta Branca.

Baker et son équipe ont expérimenté l'azotation de l'infusion froide, puis la font passer à travers un robinet de nitro, comme vous le feriez avec une Guinness. Les résultats ont été étonnants, dit-elle.

«Les gens adorent ça», dit Baker. "Au début, nous l'avons commercialisée comme une" bière du matin ", mais maintenant nous la servons tout le temps."

L'infusion froide nitro de Chocolate Fish (4 $ par verre tulipe) tombe en cascade pendant que vous regardez avec de minuscules bulles s'élever, avec une tête crémeuse comme un stout à l'avoine.

Remué, pas secoué

Le café confère une merveilleuse complexité à un cocktail, en particulier la légère fumée des grains torréfiés et les notes légèrement tanniques, selon les animatrices de Cooking Channel, Alie Ward et Georgia Hardstark. Puisque vous ne voulez pas diluer ces saveurs, traitez les boissons expresso comme des cocktails brassés à base de tous les ingrédients de l'alcool, comme un Manhattan ou un Old Fashioned.

Cela signifie qu'au lieu de secouer ce genre de cocktails sur de la glace, vous devriez les mélanger avec une cuillère de bar et filtrer dans un verre, avec ou sans un gros glaçon. Le cocktail de café brassé vous récompensera avec une saveur riche, disent Ward et Hardstark. Voici trois des recettes de cocktails expresso de la paire, toutes à remuer et non à secouer.

Latte glacé au limoncello

1 once grand Marnier
1 once Villa Massa limoncello
2 ½ onces. Café
Éclaboussure de crème
Crème fouettée

Versez le Limoncello et le Grand Marnier dans une tasse à café ou une tasse en verre, sur de la glace. Garnir de café et de crème, bien mélanger et garnir de crème fouettée.

Orange Vous êtes content d'avoir de la tequila ?

1 ½ once Tequila Reposado
oz. Liqueur d'orange
oz. Espresso, frais

Ajouter tous les ingrédients dans un grand verre ou un shaker. Ajouter de la glace. Remuer avec une longue cuillère pendant 30 secondes à une minute et passer dans un verre haut. Garnir d'une bande de zeste d'orange, en spirale à l'intérieur du verre.

Amaro Amour

1 ½ once Seigle ou bourbon
oz. Averna amaro
½ once Espresso, frais

Ajoutez les trois premiers ingrédients dans un grand verre ou un shaker. Ajouter de la glace. Remuer avec une longue cuillère et passer dans un verre haut. Garnir d'une cerise Luxardo.


Swizzle Rum Bar & Drinkery maintenant ouvert à Miami Beach

Juste à temps pour la haute saison, il y a un nouveau bar à cocktails à Miami Beach. Ouvert par le barman chevronné Danilo "Dacha" Bozovic - récemment nommé l'un des dix meilleurs barmans de Miami - avec ses partenaires Jesus Perez, Milos Velickovic, Jason Tune, Strahinja Marjanovic et Nikola Dragojevic Swizzle Rum Bar & Drinkery est un bienvenu en plus de la scène passionnante des cocktails artisanaux qui explose tout autour de la ville magique.

Le nouveau hotspot de cocktails et destination de rhum de Miami Beach est un bar à cocktails artisanal intime et sophistiqué avec une sélection de plus de 150 rhums, une ambiance new-yorkaise rencontre Miami et des boissons qui séduiront à la fois le consommateur occasionnel et l'amateur de cocktails. Le Swizzle Rum Bar & Drinkery donnera bientôt aux buveurs la possibilité d'en savoir plus sur leurs préférences en matière de rhum avec des dégustations spéciales de rhum local, chacune composée d'une sélection de quatre rhums de Floride avec une introduction à leur histoire et à leur profil gustatif. Ces dégustations espèrent permettre aux amateurs de rhum ou au simple voyageur curieux d'avoir un nouvel aperçu des rhums de Floride. Le bar accueillera également des conférences, des cours et des démonstrations invités qui seront accessibles au public

"Notre objectif chez Swizzle est de créer une présence de classe mondiale en mélangeant la culture du rhum avec un style de barman classique et traditionnel", déclare Bozovic, également auteur de Barman. “Nous visons à offrir la meilleure expérience d'accueil et de bar à nos clients dès le moment où ils franchissent la porte et sont accueillis avec un verre de notre bienvenue Rum Manhattan.”

En plus des 24 places à l'intérieur de l'espace bar intime et des 30 places dans le salon voisin, Swizzle disposera également d'un patio extérieur au bord de la piscine avec 30 places supplémentaires. Le décor comprendra une peinture murale signature et des murs tapissés de photos soulignant l'histoire du rhum. Ces photos sont destinées à ajouter une ambiance de musée aux salles où, lorsqu'un barman n'est pas trop occupé derrière le bar, il propose des visites guidées pour expliquer l'histoire et la signification des photos.

Le patio de la piscine sera ouvert jusqu'à minuit, tandis que le bar intérieur confortable sera ouvert jusqu'à 5 heures du matin tous les jours. La liste de lecture soigneusement organisée, jouée sur un gramophone, donnera au Swizzle Rum Bar and Drinkery une atmosphère classique et aidera à donner le ton avec ses retours à l'ancienne qui seront entendus dans les deux espaces, encourageant un cadre amusant et décontracté. .

Le menu du Swizzle Rum Bar & Drinkery comprendra une liste de cocktails polyvalente, mettant l'accent sur les cocktails classiques et contemporains, ainsi qu'un mélange de cocktails spiritueux et de boissons tropicales rafraîchissantes. Les amateurs de scotch peuvent opter pour le Newburgh Sour à base de scotch single malt Glenlivet Founders Reserve, d'Amaro Montenegro infusé au thé noir secoué de jus de citron frais, de sirop de Demerara, de blanc d'œuf cru et d'un soupçon d'amer à l'ancienne. Ceux qui s'intéressent au rhum adoreront le Hurricane fait avec Diplomatico Planas, Mount Gy Black Barrel, Black Chocolate Rum Bar Overproof Jamaican Rum.

Un autre cocktail favori attendu sera le Madame Hong, servi à l'origine à Macao Trading Co. sous l'œil vigilant de Bozovic pendant son mandat de gérant de bar dans cette destination de boissons à New York. Il est destiné à invoquer les sentiments du début du printemps. Il est servi dans une flûte à champagne et avec des notes amères dues à son utilisation de Campari. "L'objectif de Madame Hong est de marquer la fin de l'hiver et une transition lente vers les journées plus chaudes, même si Miami ne ressent pas souvent ce changement, c'est amusant d'avoir des cocktails qui peuvent aider les clients à imaginer un changement de saison", explique Bozovic. « Le Campari se marie parfaitement avec les fraises et le jus de citron. Il prend vie avec un peu de bulles et une petite touche de Peychaud’s Bitters.

L'happy hour sera disponible tous les jours de 19h à 22h. avec des cocktails spéciaux tels qu'un Mojito classique, un Banana Daiquiri au rhum brun infusé au café et la vodka, l'ananas frais et la menthe Missionary Downfall. Des activations thématiques hebdomadaires comme Tiki Monday, Rum Smuggler Tuesday et Prohibition Thursday offriront des menus thématiques et des prix spéciaux.

Une multitude de bouchées de bar sera également disponible pour vous aider à vous imprégner des cocktails. Des variantes des plats favoris de Miami, comme les croquettes de steak serbe remplies de steak de porc enroulé et enrobé de kajmak et de paprika avec une tartinade de légumes serbe Ajvar servie en accompagnement. Les sandwichs cubains et les ailes de poulet jerk jamaïcaines promettent d'ajouter un peu de saveur et de flair au menu.

Swizzle Rum Bar & Drinkery est situé à l'hôtel Stiles au 1120 Collins Ave, Miami Beach, FL 33139, et est ouvert tous les jours de 19h à 5h.


Cheveux de Drog

5 photos Drogerie

Bien sûr, une cuillerée de sucre aide le médicament à descendre.

Si par "cuillère", vous voulez dire "gobelet".

Et par "sucre", vous voulez dire "vodka, rhum, whisky, gin et tout ce que ce truc bleu est dans le coin".

En tout cas, c'est ce que nous pensons. Et cet endroit aussi : Drogerie, un mystérieux repaire de cocktails médicinaux, désormais ouvert à l'hôtel Albion. Ci-dessous, trois choses que vous devez savoir avant de remplir votre ordonnance.

C'est comme une fumerie d'opium clandestine. Pour l'alcool.
Rencontrez Albert Trummer. C'est le gars qui a lancé toute cette histoire de boissons médicinales à New York. Maintenant, il s'est installé dans un coin isolé de l'Albion avec des lustres en cristal, des canapés en velours rouge et un bar en marbre de Carrare rempli de béchers, de becs Bunsen et de fioles. C'est comme Breaking Bad. avec plus d'hibiscus.

Faites confiance aux gars en blouse blanche.
Ce sont vos barmans/pharmaciens liquides. Et ils étudient les effets des herbes, des plantes et de l'alcool depuis plus d'une décennie. Alors détendez-vous. Ouvrez la liste de prescriptions. Peut-être commander un des cocktails stimulants. Ou un aphrodisiaque comme le Affaire plus proche (vodka, aphrodisiaques de Chinatown, menthe, citron vert et vanille). Probablement pas couvert par votre PPO.

Obtenez votre dose journalière recommandée d'absinthe.
Demandez le Rituel Absinthe. Nous ne voulons pas en dire trop, mais cela implique des herbes enflammées, du cognac, du rhum et des flammes bleu vif éclatant au-dessus des jiggers et des béchers.


Les cocktails les plus accrocheurs d'un océan à l'autre

Même la science dit que nous mangeons avec nos yeux, alors pourquoi ne pas boire avec eux aussi ? Partout au pays, les bars travaillent sur une présentation qui attire votre attention avec de superbes articles de bar fabriqués à la main, des pièces de théâtre ou une dose de fantaisie.

Photo par : Francesco Tonelli

Photo par : Matt Taylor-Gross

L'ananas au Matador Room, Miami

L'ananas était autrefois un symbole d'hospitalité, utilisé par les aubergistes coloniaux pour signaler que les chambres étaient disponibles. Au Matador Room, l'ananas invite avec un autre message : la nourriture et les boissons haut de gamme du chef Jean-Georges Vongerichten. Les ananas en cuivre fabriqués sur mesure par Absolut contiennent un cocktail aussi luxueux que le récipient : l'Elyx du fabricant de vodka est mélangé avec des sirops de caramel salé et de romarin, et des ananas déshydratés qui parfument le cocktail avec les fruits.

Derby brun à 189 par Dominique Ansel Los Angeles

Si vous vous êtes déjà demandé ce que ce serait de prendre un verre avec Dominique Ansel, ne vous posez plus la question. Dans son somptueux restaurant et boulangerie de LA à The Grove, le créateur de Cronut apporte sa touche fantaisiste aux cocktails classiques tels que les margaritas et les sazeracs. Dans un jeu sur le derby brun, Ansel infuse des pamplemousses entiers de Californie avec Eagle Rare Bourbon, brule les fruits à table, puis les presse sur de la glace. À la manière d'Ansel, ce sont des saveurs familières emballées de manière originale.

Jardin zen à RedFarm and Decoy, New York City

Pour accompagner les dim sum inventifs et le festin de canard laqué chez RedFarm and Decoy, le barman Shawn Chen fait appel à son héritage sino-américain pour secouer des boissons telles que le magnifique jardin Zen. Le Mezcal et le Gépy Des Alpes (un apéritif suisse) ajoutent une touche enivrante au thé oolong sucré au miel. Versée dans une tasse gaiwan transparente, la boisson arrive à table avec un pot de thé "smoke" et deux petits morceaux de gâteau à l'ananas.

Cocktails Pourover chez Quality Eats, New York City

Il s'avère qu'un Hario V60 peut faire plus que du café. Au steakhouse à la mode Quality Eats (avec des emplacements dans le West Village, l'Upper East Side et NoMad), le pro des boissons Bryan Schneider propose deux cocktails inspirés du matin versés sur de la glace froide : le Ryes and Shine, avec du whisky de seigle, du sirop de demerara , et les amers d'orange et d'angostura et le Breakfast Negroni, composé de rhum vieilli, de calvados, de liqueur de banane, d'amaro et de Campari. Le produit des boissons bénéficiera à Fairtrade America.

Fumée et romarin à Beau Nash, Dallas

Beau Nash est présenté comme un bar à champagne, mais le pétillant n'est pas aussi captivant que le Smoke & Rosemary. Cela commence comme n'importe quel autre cocktail, car les barmans mélangent Tequila Avión, Aperol et sirop de romarin, mais le verre a une destination de plus avant d'atteindre votre table : un fumeur de bar qui donne le parfum des copeaux de bois de pommier. Une fois sorti de la brume, il est prêt à être consommé.

Cocktails de thé au bar de l'hôtel Kabuki, San Francisco

Une rénovation complète a insufflé une nouvelle vie aux chambres ainsi qu'au bar du hall de cet hôtel de Japantown. Armée de l'inspiration du quartier et de ses passages au Hojoko de Boston et au Three Dots and a Dash de Chicago, Stephanie Ann Wheeler a créé un impact visuel impressionnant avec deux cocktails, le Hello Amanojaku et le Golden Milk Tea Punch. Les deux utilisent du thé comme base et le premier combine le chai avec le whisky Suntory Toki, et le dernier combine le thé vert avec le curcuma et le gin Beefeater et le mdash et sont judicieusement servis à table dans de beaux pots vintage avec des tasses à saké. Le Hello Amanojaku est même livré avec une pâtisserie au melonpan pour compléter l'expérience complète de l'heure du thé.

L'enfer de Diablo à Here's Looking at You, Los Angeles

Les six bols à rhum de Here's Looking at You are not some island-vacances tchotchkes & mdash the containers, chacun portant les initiales du bar, étaient un cadeau du fabricant de tiki-mugs Danny Gallardo, également connu sous le nom de Tiki Diablo. Pour remplir les bols fabriqués à la main, le barman en chef Harry Chin a concocté un punch complexe à base de mezcal, de cognac et de deux types de rhum. Les jus d'ananas, d'orange et de citron vert ajoutent une éclatante saveur tropicale, et aucune boisson appelée Diablo's Inferno ne serait complète sans une flamme.

Polar Bear Club à dimanche à Brooklyn, New York

Ne vous laissez pas berner par son nom et les saveurs du Polar Bear Club dans ce hotspot de brunch de Williamsburg sont plus susceptibles d'évoquer des images d'une île tropicale que le cercle polaire arctique. Le barman Brian Evans combine de la cachaça, de l'aquavit, de la noix de coco, de l'ananas, du citron vert et du pandan dans une gorgée glacée brillante qui est servie de manière fantaisiste dans une bouteille d'ours au miel.

Matador Red Sangria chez Barton G., Los Angeles

Fatigué de voir la sangria servie dans des seaux, Barton G. Weiss de Barton G. a cherché un moyen de lier la boisson à ses origines espagnoles et s'est installé sur un matador. La boisson maison &mdash un mélange de vin rouge avec des raisins locaux frais, des pommes, des agrumes et des canneberges fraîches et séchées &mdash sort d'une silhouette construite à partir de tuyaux et habillée pour ressembler à un torero.

Punch de bain au canard à Bitter & Twisted, Phoenix

L'équipe de ce bar à cocktails du centre-ville a donné au terme « bathtub gin » un tout nouveau sens. Le Duck Bath Punch est une ode ludique aux esprits créatifs de l'ère de la Prohibition, mais il n'y a rien d'improvisé dans le sipper à partager. Un mini pot en céramique est rempli de gin Hendrick's (bien sûr), d'amaro, de liqueur Grand Poppy, de thé Earl Grey et d'oléo de pamplemousse. Pour imiter un vrai bain, la baignoire est surmontée d'air de concombre qui ressemble à des bulles de trempage.

Cocktails pressés à Stoke, Charlotte, Caroline du Nord

"Pressed" est une catégorie à part entière à Stoke, le restaurant élégant de l'hôtel Marriott de Charlotte. Servies dans des presses françaises individuelles, les concoctions permettent aux invités de jouer avec la force et la saveur de leur élixir de choix. Laissez le South by Southwest (tequila, citron vert, basilic, pamplemousse et amers habanero) infuser plus longtemps et il devient plus épicé, laissez les ingrédients d'In-Cider Trading (seigle, gingembre, cannelle et cidre de pomme) se mêler et les saveurs d'automne deviennent plus fortes.

LN2 Caipirinha au Bazar par Jose Andres, Miami

Soyez prêt pour un spectacle lorsque vous passez une commande dans ce bar à tapas de South Beach, où les olives sphérifiées et les cocktails fumants sont la norme. L'une de ces boissons est la LN2 Caipirinha, inspirée d'une option similaire proposée au restaurant espagnol El Bulli, étoilé au guide Michelin, où José Andréacute s'est formé autrefois. Instead of ice, liquid nitrogen is used to chill the Brazilian rum-based drink into a boozy slushie, and it's all done from a cart that wanders across the posh chandelier-decked dining room.

Spamtastic Bloody Mary at Hula Girl Bar & Grill, Arlington, Virginia

Spam often gets a bad rap, one that Hawaii native Mikala Brennan is out to dispel at her island-themed restaurant, where the umami pork product makes its way into several menu items. Diners can wash down plain or tempura-fried Spam musubi with the house Bloody Mary, a brunch special of vodka infused with both bacon and the canned lunchmeat. The spicy drink &mdash amped up with Sriracha, Tabasco, chile water and passion fruit chile salt imported from Kauai &mdash arrives in the signature blue tin with a spear of Spam-stuffed olives.

Rumluck at The Spare Room, Los Angeles

This is no stuffy hotel cocktail lounge. Situated on the second floor of the Roosevelt Hotel, The Spare Room is a drinks den and bowling alley in one. Inside a room that almost feels like a Great Gatsby movie set, guests can challenge each other to assorted games while sipping sophisticated cocktails separated into categories like Sparklers and Dynamite. The Rumluck, however, is in a league of its own. Perched on a striking gold chalice filled with ice and flower petals, the glass holds rhum agricole, white rum, coconut, lime and Peychaud's Bitters, in what beverage director Yael Vengroff describes as a "gussied-up Ti Punch for two."

The Whaf at ArtScience Culture Lab & Cafe, Cambridge, Massachusetts

As its name suggests, there's a lot of experimenting going on at this Massachusetts restaurant, where oysters come topped with coconut snow and there's peach gel on the chicken liver mousse. One of the signature drinks has even been dubbed the "cloud cocktail" for its vaporlike state. Using a contraption called the Whaf, barman Tenzin Samdo evaporizes spirits into a fog that's trapped by a fanciful sugar tuile. The latest incarnation &mdash there have been negronis and pina coladas in the past &mdash is a minty play on the industry nightcap of whiskey and Fernet Branca that you can slowly "sip" and enjoy.

The Modernist Herbal Negroni at Grant Grill, San Diego

In a setup that resembles a science experiment, this bubbling siphon turns Campari sugar crystals, Bols Genever gin, citrus peel, rosemary and sage into a negroni base. As in the Italian apertif that inspired it, there's also vermouth &mdash but, true to Grant Grill's complex delivery, the fortified wine comes in the form of a massive ice ball.

Peppermint Snuggler at Sun Valley Resort, Sun Valley, Idaho

Sun Valley Resort's Duchin Lounge ups the cozy factor by serving its boozy hot chocolate in a massive glass stocking. A simple, warming mix of peppermint schnapps, housemade hot cocoa and whipped cream, the off-menu sip is best enjoyed in front of a cozy fireplace.

Hooch Punch at SoBou, New Orleans

The Hooch Punch at SoBou may be the classiest way to drink from a flask. No two days' offerings are the same, with the drink changed daily to include different fruits and alcoholic bases: One day may bring a tropical rum-spiked iced tea with rhubarb bitters, while another will go low-alcohol to spotlight local kombucha with strawberry, sage and honey. All are served in an oversized metal carafe with dainty glass teacups.

Pack a Cooler at Little Buddy, Asbury Park, New Jersey

No beach town is complete without a tiki bar, and in Asbury Park it comes in the form of Little Buddy. Hidden behind the Brickwall Tavern, the boozy bungalow pours tropical elixirs that boast a potent punch. The Pack a Cooler, a bubbling blend of rum, pineapple, passion fruit and an entire bottle of Chandon, comes with a warning: It's meant for "five to six brave souls."

Treasure Chest at Three Dots and a Dash, Chicago

When the Treasure Chest hits the floor, all eyes are on it. It's impossible not to stare as the massive alcohol-filled trunk makes its way around Three Dots and a Dash &mdash which is exactly what beverage director Kevin Beary intended. A blend of fresh fruit juices, three types of rum and a whole bottle of Dom Perignon, the group cocktail is garnished with loads of tropical fruit, orchids and &mdash because it is a treasure, after all &mdash shiny gold coins.

Puff Puff Pass at Kemuri Tatsu-Ya, Austin, Texas

Austin's famed Ramen Tatsu-Ya spun off this James Beard-nominated izakaya, where Japanese drinks and drinking food are the focus. Like its noodle house sibling, Kemuri Tatsu-Ya draws on Chef Tatsu Aikawa's Japanese-Texan background, offering culture-crossing fare like sticky-rice tamales and chili-cheese takoyaki. On the drinks front, there are classics like highballs and sake, but the house favorite is the Puff Puff Pass. Beverage director Michael Phillips spotted the adorable fish-shaped cup at Portland, Oregon, tiki bar Hale Pele and brought one back to Texas, filling it with a meld of sweet potato shochu, aged rum, grapefruit and five-spice bitters.

First Call at The Lobby Bar at The Ritz-Carlton, Amelia Island, Florida

For bourbon lovers, it pays to arrive early at The Lobby Bar. Each morning, the head bartender starts a new infusion of the American whiskey, adding his spirit of choice with fruits and spices &mdash and occasionally even bacon &mdash to a 4-foot-tall contraption that sits at the bar's entrance. The liquor steeps for six to eight hours, and once the lounge opens, it's served on a first-come, first-served basis. Guests can enjoy the infused bourbon on the rocks or in any of the bar's signature cocktails.


Histoires liées

20 Miami Restaurants to Watch This Year

Wynwood's Small Businesses Strive to Succeed Despite Rising Costs

Phuc Yea, Miami's First Pop-Up, Is Back

Drinkhouse Fire & Ice (1672 Collins Ave. 305-534-2423): Drinkhouse Fire & Ice is actually two bars in one. Walk through the unmarked black door to enter the fire lounge, where your bartender, Flip, literally juggles flames. The cocktails are imaginative and intricate, like the Glacier Water ($15), which comes with its own mini iceberg and ship, or the Shocktail ($18), a gin-and-lemonade concoction served with a Szechuan button &mdash a dried flower found in South America, Africa, and Asia. Once consumed, the tiny bud sets your taste buds tingling, taking your tongue on an acid trip of sorts, which enhances the flavor of the drink. Once you've finished your drink at the fire bar, suit up in the faux fur hats and coats provided and step into the 23-degree ice bar. Queen Elsa ain't got nothing on this frozen wonderland, filled with ice sculptures, crystals, and changing light displays. Enjoy a vodka, served in a shot glass made of ice, and take some selfies before heading back to the warmth of the fire bar for a soul-soothing spiked hot chocolate.

The Drawing Room (1801 Collins Ave. 305 531-1271): The Drawing Room, located in the lobby of the Shelborne Wyndham Grand South Beach, is filled with beakers and bottles identified only by numbers. Those are Albert Trummer's elixirs, the bar owner's own inventions, made from herbs, flowers, and fruits. Trummer's "cocktail prescriptions" are specially designed to cure what ails you. So whether you need to relieve stress, kill pain, or increase your libido, there's a drink that fits the bill. The mixologist, who collaborated with culinary bigwigs like David Bouley and Geoffrey Zakarian, was the genius behind New York's Apotheke and Theater Bar and has taken his skills to Miami Beach. "Doctor" Trummer recommends the House Medicine ($15). "It's made with my elixirs. I mix my vanilla, orange, and rhubarb elixirs that are made with secret herbs and finish it with my absinthe essence to create a pure and natural absinthe cocktail found nowhere else in Miami."

Repour Bar (1650 James Ave. 305-913-1000): Isaac Grillo, best known for his extravagant cocktails at Haven, opened Repour at the Albion Hotel about six months ago, after years of searching for the right venue. Here, Grillo has created a mountain-lodge feel by fashioning the bar from Colorado lodge pole pine and using frozen river rocks in place of ice in some of the cocktails. The bar menu changes monthly, and drinks are posted on a whiteboard that takes up the better part of the back wall, with drinks divided into different rooms, each with their own personality. Your best bet is to go with a libation from the "garden," where the featured drink is made with herbs and vegetables grown on Repour's patio. The Carrot Patch ($12), for example, is made with Botanist botanical gin, carrot, ginger, turmeric reduction, and celery bitters. The spicy-sweet elixir is an instant pick-me-up and the best way possible to get a dose of vitamins.

Sweet Liberty Drinks & Supply Company (237-B 20th St. 305-763-8217): Sweet Liberty is billed as a neighborhood bar, but don't think you'll find the usual Budweiser-and-chicken-wing action here. The powerhouse trio behind Sweet Liberty &mdash restaurateur David Martinez, Blackbird Ordinary's Dan Binkiewicz, and world-class bartender John Lermayer &mdash have taken the "everybody knows your name" concept to new heights, with skillfully created plays on the American pub. If you're looking for an après-beach bite, Lermayer suggests a fried green tomato salad ($9), paired with a glass of rosé on tap ($10). If you're looking for something boozier, Sweet Liberty's old-fashioned is made in the classic style, "a simple and delicious mix of Four Roses bourbon, Angostura bitters, and just a touch of sugar." Sweet Liberty also sells bar tools and bitters in case you're inspired to try some home mixology.

The Regent Cocktail Club (1690 Collins Ave. 786-975-2555): Step back to a time when sultry songbirds sang jazz standards and vest-clad bartenders carefully constructed cocktails for discerning clientele. The Regent Cocktail Club at the Gale has the vibe of an intimate speakeasy you've probably experienced only in movies. Here, you'd almost expect F. Scott and Zelda Fitzgerald to come tumbling in for an aviation or a manhattan. Head partner and managing bartender Julio Cabrera (who is as well known for his dapper presence as his bartending skills) is lauded for his precise daiquiris, but he recommends the zombie ($14). "It's a long, refreshing, and colorful tiki drink, and also the most important," he says. Like all zombies, this potent potable comes with a bite. "It's a very powerful concoction, made with three different kinds of rum. I don't think you would need to order a second one."

Shaker brisé (2727 Indian Creek Dr. 305-531-2727): Though Broken Shaker isn't technically located in South Beach, it's worth the five-minute cab or Uber ride to experience Miami Beach's most decorated bar. Located poolside at the Freehand Miami, the Shaker has been named one of the world's 50 best bars, nominated for a James Beard Award, and received the Best American Hotel Bar Spirited Award at Tales of the Cocktail this year. With all of that recognition, the bar hasn't lost its cozy, unpretentious vibe. People don't come here to show off their designer duds, but to enjoy the booze. Drinks are straightforward, relying on fresh herbs grown on the premises, house-made bitters, and good spirits instead of tricks and foams. Partner Gabriel Orta suggests the smoky margarita ($10), made with mescal, fresh lime, agave, and a spicy salt rim.

Gardez Miami New Times gratuit. Depuis que nous avons commencé Miami New Times, il a été défini comme la voix libre et indépendante de Miami, et nous aimerions qu'il en reste ainsi. Offrir à nos lecteurs un accès gratuit à une couverture incisive des nouvelles locales, de la nourriture et de la culture. Produire des histoires sur tout, des scandales politiques aux nouveaux groupes les plus en vogue, avec des reportages audacieux, une écriture élégante et des membres du personnel qui ont tout remporté, du prix Sigma Delta Chi de rédaction de longs métrages de la Society of Professional Journalists à la Casey Medal for Meritorious Journalism. Mais avec l'existence du journalisme local en état de siège et les baisses de revenus publicitaires ayant un impact plus important, il est plus que jamais important pour nous de rallier notre soutien au financement de notre journalisme local. Vous pouvez nous aider en participant à notre programme d'adhésion "I Support", nous permettant de continuer à couvrir Miami sans paywalls.


Some say the love of a good cocktail is all about the bartender experience -- the bartender actually making your drink, from scratch, right there in front of you. But at Sweetwater, the art of kegging and pouring a pre-made concoction is a great solution for some drinks according to Iglehart.

Indeed, he doesn't disappoint with his selection, currently offering two stellar examples of a smart kegged cocktail done well. The cocktail on tap works best with certain liquors, specifically gin, whiskey, liqueurs, vermouths and bitters. Choose the Amor y Amargo, a combination of equal parts gin, Galliano (a sweet vanilla-anise flavored liqueur with subtle citrus and woodsy herbal notes), Fernet Branca (a bitter Italian liqueur laced with pungent botanicals) and orange bitters. Or go for the Wolfbangs, a heady cocktail of rye whiskey, sweet vermouth, Aperol (an Italian aperitif) and orange bitters.

"Not many people realize we've been doing this for over a year. We were the first in Palm Beach County, if not the entire state," Iglehart told Clean Plate Charlie during a recent interview. "We started [batching] drinks to deal with the expected crowd, so we were able to serve literally hundreds of drinks a night using that technique. When we're busy, it saves time for certain drinks [that do well kegged]."


Here in South Florida, we're further behind the pot curve than Durkin would like.

While law currently makes possession of 20 grams or less of marijuana a first-degree misdemeanor in Broward County — punishable by a maximum jail term of one year and a $1,000 fine, as it is throughout much of Florida — Durkin is readying his Fort Lauderdale-based distillery for the day marijuana is legalized both on a state and federal level.

To do so, Durkin created a recipe he's dubbed Sour Diesel Fwaygo — named for his favorite strain — a cannabis-infused white rum flavored with lime and honey that offers imbibers a dose of activated Tetrahydrocannabinol (THC), the principal psychoactive element of marijuana.

With the scent of a "fresh bud, similar to Sprite," the resulting spirit could be used to make flavorful cocktails that offer a "subtle body high," says Durkin.

So how do you get weed-infused liquor? Science!

Most old-school recipes call for mixing dried cannabis with a high-proof alcohol and storing the mixture in a dark space for several days or weeks. But Durkin says there are two problems with this method.

First, plant matter creates a thick, murky liquid that tastes (and smells) like swamp water. Second, without heating the marijuana to release the THC, the liquor is unable to absorb the potency of the cannabis.

"It's a waste of perfectly good alcohol and weed," says Durkin. "Instead, I want to create an infusion that's not only potent but also clean-tasting enough to mix well in a cocktail."

Rather than infuse buds into his rum, Durkin has perfected the process of decarboxylating weed — a fancy word for heating the marijuana at a low-enough temperature to activate the THC. From there, he uses a heat-tolerant whipped-cream container and a nitrous oxide charger to force active marijuana compounds into his Fwaygo rum. The potency varies but averages seven grams (or a quarter-ounce) of cannabis for 750 milliliters.

And, voilà: the creation of what could be South Florida's first THC-infused rum. The resulting product would be fresh-tasting with herbal, citrusy notes Durkin likens to herbs like rosemary, sage, or even hops.

Durkin has even experimented with a few cocktail recipes he thinks will work well with such a product his favorite he calls the "Dank & Stormy," a shot of Sour Diesel Fwaygo mixed with ginger beer and fresh-squeezed lime juice and sweetened with a touch honey.

"It's not enough to get you blasted, but it will give you a nice, relaxed feeling," says Durkin. "A pleasurable high."

According to New Jersey-based mixologist, author, and "cocktail whisperer" spirit expert Warren Bobrow, cannabis-infused cocktails like Durkin's Dank & Stormy are the future of mixology, what he expects to become a growing trend as the decriminalization, legalization, and normalization of marijuana occurs nationwide.

Bobrow — whose parents are University of Miami alumni and former Miami residents — recently met Durkin during his return to the Magic City for the 2016 Rum Renaissance Festival that took place April 15 through 17. The two discussed the potential for future professional collaboration.

"We were talking about cocktails with cannabis infusions and how recipes like mine — mixed with premium liquors — can be a match made in heaven," says Bobrow. "When you mix marijuana and alcohol together, they play beautifully together."

He should know Bobrow's most recent work is called Cannabis Cocktails, Mocktails, and Tonics, a 160-page book featuring 75 cocktail recipes that use cannabis. When it hits store shelves June 1, it will be the first of its kind, according to Library of Congress records.

"To be clear, I'm not promoting this from the distillers' level but rather on the bartending level — creative bartenders interested in the homeopathic history of cannabis as a medicinal tonic, the same recipes that were being used right up until the 1940s," says Bobrow. "I believe, with this book, I'm in the right place to help make history."

Durkin hopes to make history too — as the first Florida distiller to legally brand and sell a cannabis-infused rum. Despite the fact that he can't promote, bottle, serve, or even make Sour Diesel Fwaygo as such, more than anything else, Durkin says his goal is to open people's minds to a different — and equally pleasurable — cannabis experience.

"From a bottle instead of a bong," says Durkin. "It's a great way for people who have never smoked — or don't want to smoke — to experience all the benefits of marijuana."

While it may seem ludicrous to think the federal regulators will ever allow the two substances to be combined and sold in the same product, the idea actually isn't that far out there. Right now you can find a bill in the U.S. House of Representatives that would remove marijuana from the Controlled Substances Act, allowing it to be regulated and taxed like alcohol, meaning The Food and Drug Administration would have the same authority over marijuana as it does for alcohol.

As the regulatory landscape surrounding cannabis changes, distilleries already skilled at making a quality, cannabis-infused product will have the upper hand, adds Durkin.

"First and foremost, I'm an advocate for legalizing marijuana," says Durkin. "I believe that — in the next 5 to 10 years — cannabis will be a federally regulated substance and — like Warren — I see an opportunity to make an innovative and delicious product, while also making history."


Voir la vidéo: La Miroit Ouverture du Bar à Cocktail (Juin 2022).