Nouvelles recettes

Il est désormais possible de préparer une dose quotidienne de vitamines dans votre café

Il est désormais possible de préparer une dose quotidienne de vitamines dans votre café


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La popularité de dosettes de café et de thé est due à la commodité, pure et simple. Alors quoi de mieux (à part biodégradable ou contenants comestibles) ? Eh bien, que diriez-vous si ces petites capsules de café et de thé Keurig étaient accompagnées de nutriments enrichis en vitamines pour éliminer les pilules quotidiennes ?

C'est exactement ce que VitaCup a fait avec sa première gamme de dosettes de café et de thé infusées de vitamines. La tasse de café la plus saine au monde a été développée en San Diego par le fondateur de l'entreprise Brandon Fishman, le Roastmaster de quatrième génération Jeff McIntosh et la directrice des vitamines Brianna Hanratty, diététicienne et clinicienne en nutrition. Leur gamme de boissons VitaCup est infusée d'un mélange de vitamines B1, B5, B6, B9, B12 et D3 plus des antioxydants.

En incorporant des vitamines à nos café ou thé du matin, VitaCup espère permettre aux consommateurs de maintenir facilement un régime vitaminique cohérent. L'enquête nationale sur la santé et la nutrition a révélé qu'environ un tiers de la population est à risque de carences en vitamines, tandis que le Center for Disease Control and Prevention rapporte que seuls les deux tiers de la population reçoivent suffisamment Vitamine D. The Daily Meal a parlé avec Hanratty de la gamme de cafés sains de VitaCup.

Le Repas Quotidien : Pourquoi personne n'y a pensé avant ? Quelle a été votre inspiration ?
Brianna Hanratty :
La mission de VitaCup s'inspire des statistiques selon lesquelles une grande partie de la population souffre d'une carence en vitamines. La gestion de son apport en vitamines se retrouve au bas de nos listes de choses à faire, entraînant des carences nutritionnelles pouvant entraîner fatigue, prise de poids et même incapacité à se concentrer correctement. Nous aimons que le café soit la deuxième boisson la plus consommée au monde, après l'eau, c'est donc un excellent moyen d'atteindre notre objectif de fournir au plus grand nombre les bienfaits pour la santé de notre mélange de vitamines.

Quels sont les avantages nutritionnels de la tasse de café typique du matin par rapport à la VitaCup ?
Alors qu'une tasse typique de café du matin contient de la caféine et des antioxydants, VitaCup a les mêmes avantages avec le coup de pouce supplémentaire de cinq vitamines B essentielles, de vitamine D3 et d'antioxydants. Non seulement ils aident à l'énergie, mais ils soutiennent la santé des surrénales, une digestion saine, la fonction cérébrale et la santé des os.

Quelles sont les complexités impliquées dans la création de la formule VitaCup afin que les vitamines ne perdent pas leur puissance lorsqu'elles sont chauffées ou stockées ?
Nous travaillons très dur pour tester notre café avant de l'envoyer pour nous assurer que la quantité de vitamines prévue est fournie dans chaque tasse. Comme certaines vitamines sont sensibles à la chaleur et que le processus de chauffage peut réduire la teneur en vitamines, nous testons soigneusement en laboratoire pour savoir combien nous avons besoin par dosette avant le processus de brassage pour avoir la quantité parfaite dans le produit final.

Et après? Pouvons-nous s'il vous plaît demander des dosettes VitaCupDonut saines ?
Bien que j'aime un bon beignet de temps en temps, ce ne serait pas un choix sain de manger un beignet tous les matins ! Contrairement à notre café, qui est essentiellement sans calories et sans glucides, un seul beignet moyen contient environ 200 calories, 11 grammes de matières grasses et 22 grammes de glucides. Désolé.

VitaCup ne fabrique peut-être pas de mélanges de beignets, mais elle propose un mélange de petit-déjeuner gastronomique, un mélange de maison gastronomique et un mélange de décaféiné gastronomique, ainsi que trois saveurs signature : torréfaction française, vanille française et thé vert, un mélange de matcha et de moringa. Et ces dosettes K-cup jetables controversées ? Les capsules et les couvercles de VitaCup sont sans BPA et recyclables dans les centres de recyclage numéro 5. Les installations de production de café et de thé et les centres de distribution de la société sont certifiés LEED, et une partie des ventes est reversée à Vitamin Angels, un groupe à but non lucratif qui aide à fournir des vitamines aux populations mal desservies du monde entier. Les packages VitaCup sont vendus en multipacks de 16 à 128 unités sur GNC.com, Amazon.com et VitaCup.com.

Pas un fan de café chaud ? Nous avons testé neuf grandes marques de café glacé.

Ou peut-être aimeriez-vous essayer un café irlandais :


Que se passe-t-il lorsque vous prenez trop de vitamine C ?

La vitamine C est généralement sûre à prendre, même à des doses élevées. Cependant, les personnes peuvent parfois ressentir des effets secondaires bénins, tels qu'un inconfort digestif. Rarement, des effets secondaires plus graves peuvent survenir.

La vitamine C est une vitamine essentielle pour le corps humain. C'est un antioxydant, et il aide à une gamme de processus importants, y compris l'abaissement de la tension artérielle, la lutte contre l'inflammation et la création de collagène.

Dans cet article, nous examinons les limites supérieures recommandées de l'apport en vitamine C, les effets secondaires possibles d'une consommation excessive et d'autres avertissements.

Partager sur Pinterest Il est généralement prudent de manger fréquemment des aliments riches en vitamine C.

Manger fréquemment des aliments riches en vitamine C ne devrait pas entraîner de problèmes de santé. Prendre trop de vitamine C par le biais de suppléments peut cependant provoquer des effets secondaires.

Chez l'adulte, l'apport nutritionnel recommandé (AJR) en vitamine C est de 90 milligrammes (mg) pour les hommes et de 75 mg pour les femmes.

Les adultes qui prennent plus de 2 000 mg de vitamine C par jour peuvent ressentir des effets secondaires.

Lorsqu'une personne prend plus que la limite recommandée de vitamine C, elle peut ressentir de légers troubles digestifs. Ceux-ci peuvent se produire si la vitamine C que le corps n'absorbe pas irrite le tractus gastro-intestinal.

Les effets secondaires bénins courants d'une trop grande quantité de vitamine C comprennent :

Le corps n'absorbe pas toute la vitamine C qu'il obtient des suppléments.

Par exemple, si une personne prend 30 à 180 mg de vitamine C chaque jour, son corps absorbe environ 70 à 90 % de cette vitamine. Si une personne prend plus de 1 gramme (g) de vitamine C par jour, le corps absorbe moins de 50 % de la vitamine, ce qui réduit le risque d'effets secondaires négatifs. L'excès quitte le corps dans les urines.

Comme la vitamine C peut provoquer des symptômes désagréables si une personne en consomme trop, le Food and Nutrition Board a établi des «niveaux d'apport supérieurs tolérables».

Selon l'Office of Dietary Supplements (ODS) , la limite supérieure de l'apport en vitamine C chez les personnes âgées de 19 ans et plus est de 2 000 mg chez les hommes et les femmes. La limite reste la même pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Les niveaux quotidiens supérieurs de vitamine C pour les enfants et les nourrissons sont les suivants :

  • 400 mg pour les nourrissons âgés de 1 à 3 ans
  • 650 mg pour les enfants de 4 à 8 ans
  • 1 200 mg pour les enfants de 9 à 13 ans
  • 1 800 mg pour les adolescents de 14 à 18 ans
  • 1 800 mg chez les adolescentes enceintes ou allaitantes âgées de 14 à 18 ans

Il existe des exceptions à ces limites, qui ne s'appliquent que si le médecin d'une personne n'a pas spécifié un apport différent. Certaines personnes peuvent devoir prendre de plus grandes quantités de vitamine C pour des traitements médicaux.

Moins fréquemment, les personnes peuvent ressentir des effets secondaires graves en prenant trop de vitamine C. Un apport à long terme supérieur aux niveaux recommandés augmente le risque de ces effets négatifs.

Les risques possibles pour la santé de prendre trop de vitamine C comprennent :

Calculs rénaux

Les médecins pensent qu'une trop grande supplémentation en vitamine C pourrait amener une personne à excréter les composés oxalate et acide urique dans son urine. Ces composés pourraient conduire à la formation de calculs rénaux.

Les auteurs d'une étude de cas dans la revue International du reinont rapporté qu'une femme a développé des calculs rénaux après avoir pris 4 g ou plus de vitamine C chaque jour pendant 4 mois.

Cependant, les chercheurs n'ont pas mené d'études à plus grande échelle sur l'apport en vitamine C et la formation de calculs rénaux. Ils savent que les personnes qui ont des antécédents de calculs rénaux sont plus susceptibles d'en former si elles prennent de grandes quantités de vitamine C, selon l'ODS.

Déséquilibres nutritionnels

Une autre préoccupation concernant l'apport excessif de vitamine C est qu'il peut altérer la capacité du corps à traiter d'autres nutriments.

Par exemple, la vitamine C peut réduire les niveaux de vitamine B-12 et de cuivre dans le corps.

La présence de vitamine C peut également améliorer l'absorption du fer dans le corps, ce qui pourrait conduire à des niveaux excessivement élevés.

Provoquer des éperons osseux

Selon l'Arthritis Foundation, une étude a révélé que la présence de niveaux très élevés de vitamine C dans le corps augmentait la probabilité qu'une personne développe des éperons osseux douloureux.

Cependant, la Fondation a également cité une étude de recherche qui a révélé que les personnes ayant de faibles niveaux de vitamine C avaient un risque plus élevé de développer une polyarthrite rhumatoïde, une affection articulaire inflammatoire douloureuse.

Ces résultats soulignent la nécessité d'une supplémentation appropriée en vitamine C qui n'apporte ni trop ni trop peu.

Altérer l'efficacité de la niacine-simvastatine

Les preuves suggèrent que la prise de suppléments de vitamine C peut altérer la capacité du corps à augmenter le cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL) chez les personnes prenant la combinaison médicamenteuse niacine-simvastatine. Ce médicament combine la vitamine niacine avec la statine simvastatine (Zocor), et les gens le prennent pour traiter l'hypercholestérolémie.

Les médecins considèrent le cholestérol HDL comme le « bon » cholestérol car il réduit la quantité de cholestérol nocif dans le sang.

Si une personne prend des suppléments de vitamine C et de niacine-simvastatine, elle devrait discuter avec son médecin des moyens de les rendre plus efficaces. Les médecins ne savent pas si la vitamine C affecte également la capacité d'autres médicaments similaires à Zocor.

Le corps d'une personne ne peut pas fabriquer de vitamine C, donc les gens doivent manger suffisamment d'aliments contenant de la vitamine C pour répondre à leurs besoins quotidiens. Si une personne présente un risque de carence en vitamine C, elle peut prendre des suppléments de vitamine C.

L'ODS conseille de viser la RDA suivante de vitamine C chaque jour :

ÂgeHommeFemelle
1-3 ans15 mg15 mg
4 à 8 ans25 mg25 mg
9-13 ans45 mg45 mg
14-18 ans75 mg65 mg
19+ ans90 mg75 mg

Les personnes qui fument devraient prendre 35 mg de vitamine C de plus par jour que celles qui ne fument pas.

Pendant la grossesse ou pendant l'allaitement, les femmes devraient recevoir les niveaux suivants de vitamine C par jour :

  • 14-18 ans : 80 mg pendant la grossesse et 115 mg pendant l'allaitement
  • 19 ans et plus : 85 mg pendant la grossesse et 120 mg pendant l'allaitement

Il n'y a pas assez de recherches pour suggérer un RDA pour la vitamine C chez les moins d'un an. En conséquence, les SAO fournissent un « apport adéquat », c'est-à-dire la quantité susceptible d'être suffisante :


Que se passe-t-il lorsque vous prenez trop de vitamine C ?

La vitamine C est généralement sûre à prendre, même à des doses élevées. Cependant, les personnes peuvent parfois ressentir des effets secondaires bénins, tels qu'un inconfort digestif. Rarement, des effets secondaires plus graves peuvent survenir.

La vitamine C est une vitamine essentielle pour le corps humain. C'est un antioxydant, et il aide à une gamme de processus importants, y compris l'abaissement de la tension artérielle, la lutte contre l'inflammation et la création de collagène.

Dans cet article, nous examinons les limites supérieures recommandées de l'apport en vitamine C, les effets secondaires possibles d'une consommation excessive et d'autres avertissements.

Partager sur Pinterest Il est généralement prudent de manger fréquemment des aliments riches en vitamine C.

Manger fréquemment des aliments riches en vitamine C ne devrait pas entraîner de problèmes de santé. Prendre trop de vitamine C par le biais de suppléments peut cependant provoquer des effets secondaires.

Chez l'adulte, l'apport nutritionnel recommandé (AJR) en vitamine C est de 90 milligrammes (mg) pour les hommes et de 75 mg pour les femmes.

Les adultes qui prennent plus de 2 000 mg de vitamine C par jour peuvent ressentir des effets secondaires.

Lorsqu'une personne prend plus que la limite recommandée de vitamine C, elle peut ressentir de légers troubles digestifs. Ceux-ci peuvent se produire si la vitamine C que le corps n'absorbe pas irrite le tractus gastro-intestinal.

Les effets secondaires bénins courants d'une trop grande quantité de vitamine C comprennent :

Le corps n'absorbe pas toute la vitamine C qu'il obtient des suppléments.

Par exemple, si une personne prend 30 à 180 mg de vitamine C chaque jour, son corps absorbe environ 70 à 90 % de cette vitamine. Si une personne prend plus de 1 gramme (g) de vitamine C par jour, le corps absorbe moins de 50 % de la vitamine, ce qui réduit le risque d'effets secondaires négatifs. L'excès quitte le corps dans les urines.

Comme la vitamine C peut provoquer des symptômes désagréables si une personne en consomme trop, le Food and Nutrition Board a établi des «niveaux d'apport supérieurs tolérables».

Selon l'Office of Dietary Supplements (ODS) , la limite supérieure de l'apport en vitamine C chez les personnes âgées de 19 ans et plus est de 2 000 mg chez les hommes et les femmes. La limite reste la même pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Les niveaux quotidiens supérieurs de vitamine C pour les enfants et les nourrissons sont les suivants :

  • 400 mg pour les nourrissons âgés de 1 à 3 ans
  • 650 mg pour les enfants de 4 à 8 ans
  • 1 200 mg pour les enfants de 9 à 13 ans
  • 1 800 mg pour les adolescents de 14 à 18 ans
  • 1 800 mg chez les adolescentes enceintes ou allaitantes âgées de 14 à 18 ans

Il existe des exceptions à ces limites, qui ne s'appliquent que si le médecin d'une personne n'a pas spécifié un apport différent. Certaines personnes peuvent devoir prendre de plus grandes quantités de vitamine C pour des traitements médicaux.

Moins fréquemment, les personnes peuvent ressentir des effets secondaires graves en prenant trop de vitamine C. Un apport à long terme supérieur aux niveaux recommandés augmente le risque de ces effets négatifs.

Les risques possibles pour la santé de prendre trop de vitamine C comprennent :

Calculs rénaux

Les médecins pensent qu'une trop grande supplémentation en vitamine C pourrait amener une personne à excréter les composés oxalate et acide urique dans son urine. Ces composés pourraient conduire à la formation de calculs rénaux.

Les auteurs d'une étude de cas dans la revue International du reinont rapporté qu'une femme a développé des calculs rénaux après avoir pris 4 g ou plus de vitamine C chaque jour pendant 4 mois.

Cependant, les chercheurs n'ont pas mené d'études à plus grande échelle sur l'apport en vitamine C et la formation de calculs rénaux. Ils savent que les personnes qui ont des antécédents de calculs rénaux sont plus susceptibles d'en former si elles prennent de grandes quantités de vitamine C, selon l'ODS.

Déséquilibres nutritionnels

Une autre préoccupation concernant l'apport excessif de vitamine C est qu'il peut altérer la capacité du corps à traiter d'autres nutriments.

Par exemple, la vitamine C peut réduire les niveaux de vitamine B-12 et de cuivre dans le corps.

La présence de vitamine C peut également améliorer l'absorption du fer dans le corps, ce qui pourrait conduire à des niveaux excessivement élevés.

Provoquer des éperons osseux

Selon l'Arthritis Foundation, une étude a révélé que la présence de niveaux très élevés de vitamine C dans le corps augmentait la probabilité qu'une personne développe des éperons osseux douloureux.

Cependant, la Fondation a également cité une étude de recherche qui a révélé que les personnes ayant de faibles niveaux de vitamine C avaient un risque plus élevé de développer une polyarthrite rhumatoïde, une affection articulaire inflammatoire douloureuse.

Ces résultats soulignent la nécessité d'une supplémentation appropriée en vitamine C qui n'apporte ni trop ni trop peu.

Altérer l'efficacité de la niacine-simvastatine

Les preuves suggèrent que la prise de suppléments de vitamine C peut altérer la capacité du corps à augmenter le cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL) chez les personnes prenant la combinaison médicamenteuse niacine-simvastatine. Ce médicament combine la vitamine niacine avec la statine simvastatine (Zocor), et les gens le prennent pour traiter l'hypercholestérolémie.

Les médecins considèrent le cholestérol HDL comme le « bon » cholestérol car il réduit la quantité de cholestérol nocif dans le sang.

Si une personne prend des suppléments de vitamine C et de niacine-simvastatine, elle devrait discuter avec son médecin des moyens de les rendre plus efficaces. Les médecins ne savent pas si la vitamine C affecte également la capacité d'autres médicaments similaires à Zocor.

Le corps d'une personne ne peut pas fabriquer de vitamine C, donc les gens doivent manger suffisamment d'aliments contenant de la vitamine C pour répondre à leurs besoins quotidiens. Si une personne présente un risque de carence en vitamine C, elle peut prendre des suppléments de vitamine C.

L'ODS conseille de viser la RDA suivante de vitamine C chaque jour :

ÂgeHommeFemelle
1-3 ans15 mg15 mg
4 à 8 ans25 mg25 mg
9-13 ans45 mg45 mg
14-18 ans75 mg65 mg
19+ ans90 mg75 mg

Les personnes qui fument devraient prendre 35 mg de vitamine C de plus par jour que celles qui ne fument pas.

Pendant la grossesse ou pendant l'allaitement, les femmes devraient recevoir les niveaux suivants de vitamine C par jour :

  • 14-18 ans : 80 mg pendant la grossesse et 115 mg pendant l'allaitement
  • 19 ans et plus : 85 mg pendant la grossesse et 120 mg pendant l'allaitement

Il n'y a pas assez de recherches pour suggérer un RDA pour la vitamine C chez les moins d'un an. En conséquence, les SAO fournissent un « apport adéquat », c'est-à-dire la quantité susceptible d'être suffisante :


Que se passe-t-il lorsque vous prenez trop de vitamine C ?

La vitamine C est généralement sûre à prendre, même à des doses élevées. Cependant, les personnes peuvent parfois ressentir des effets secondaires bénins, tels qu'un inconfort digestif. Rarement, des effets secondaires plus graves peuvent survenir.

La vitamine C est une vitamine essentielle pour le corps humain. C'est un antioxydant, et il aide à une gamme de processus importants, y compris l'abaissement de la tension artérielle, la lutte contre l'inflammation et la création de collagène.

Dans cet article, nous examinons les limites supérieures recommandées de l'apport en vitamine C, les effets secondaires possibles d'une consommation excessive et d'autres avertissements.

Partager sur Pinterest Il est généralement prudent de manger fréquemment des aliments riches en vitamine C.

Manger fréquemment des aliments riches en vitamine C ne devrait pas entraîner de problèmes de santé. Prendre trop de vitamine C par le biais de suppléments peut cependant provoquer des effets secondaires.

Chez l'adulte, l'apport nutritionnel recommandé (AJR) en vitamine C est de 90 milligrammes (mg) pour les hommes et de 75 mg pour les femmes.

Les adultes qui prennent plus de 2 000 mg de vitamine C par jour peuvent ressentir des effets secondaires.

Lorsqu'une personne prend plus que la limite recommandée de vitamine C, elle peut ressentir de légers troubles digestifs. Ceux-ci peuvent se produire si la vitamine C que le corps n'absorbe pas irrite le tractus gastro-intestinal.

Les effets secondaires bénins courants d'une trop grande quantité de vitamine C comprennent :

Le corps n'absorbe pas toute la vitamine C qu'il obtient des suppléments.

Par exemple, si une personne prend 30 à 180 mg de vitamine C chaque jour, son corps absorbe environ 70 à 90 % de cette vitamine. Si une personne prend plus de 1 gramme (g) de vitamine C par jour, le corps absorbe moins de 50 % de la vitamine, ce qui réduit le risque d'effets secondaires négatifs. L'excès quitte le corps dans les urines.

Comme la vitamine C peut provoquer des symptômes désagréables si une personne en consomme trop, le Food and Nutrition Board a établi des «niveaux d'apport supérieurs tolérables».

Selon l'Office of Dietary Supplements (ODS) , la limite supérieure de l'apport en vitamine C chez les personnes âgées de 19 ans et plus est de 2 000 mg chez les hommes et les femmes. La limite reste la même pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Les niveaux quotidiens supérieurs de vitamine C pour les enfants et les nourrissons sont les suivants :

  • 400 mg pour les nourrissons âgés de 1 à 3 ans
  • 650 mg pour les enfants de 4 à 8 ans
  • 1 200 mg pour les enfants de 9 à 13 ans
  • 1 800 mg pour les adolescents de 14 à 18 ans
  • 1 800 mg chez les adolescentes enceintes ou allaitantes âgées de 14 à 18 ans

Il existe des exceptions à ces limites, qui ne s'appliquent que si le médecin d'une personne n'a pas spécifié un apport différent. Certaines personnes peuvent devoir prendre de plus grandes quantités de vitamine C pour des traitements médicaux.

Moins fréquemment, les personnes peuvent ressentir des effets secondaires graves en prenant trop de vitamine C. Un apport à long terme supérieur aux niveaux recommandés augmente le risque de ces effets négatifs.

Les risques possibles pour la santé de prendre trop de vitamine C comprennent :

Calculs rénaux

Les médecins pensent qu'une trop grande supplémentation en vitamine C pourrait amener une personne à excréter les composés oxalate et acide urique dans son urine. Ces composés pourraient conduire à la formation de calculs rénaux.

Les auteurs d'une étude de cas dans la revue International du reinont rapporté qu'une femme a développé des calculs rénaux après avoir pris 4 g ou plus de vitamine C chaque jour pendant 4 mois.

Cependant, les chercheurs n'ont pas mené d'études à plus grande échelle sur l'apport en vitamine C et la formation de calculs rénaux. Ils savent que les personnes qui ont des antécédents de calculs rénaux sont plus susceptibles d'en former si elles prennent de grandes quantités de vitamine C, selon l'ODS.

Déséquilibres nutritionnels

Une autre préoccupation concernant l'apport excessif de vitamine C est qu'il peut altérer la capacité du corps à traiter d'autres nutriments.

Par exemple, la vitamine C peut réduire les niveaux de vitamine B-12 et de cuivre dans le corps.

La présence de vitamine C peut également améliorer l'absorption du fer dans le corps, ce qui pourrait conduire à des niveaux excessivement élevés.

Provoquer des éperons osseux

Selon l'Arthritis Foundation, une étude a révélé que la présence de niveaux très élevés de vitamine C dans le corps augmentait la probabilité qu'une personne développe des éperons osseux douloureux.

Cependant, la Fondation a également cité une étude de recherche qui a révélé que les personnes ayant de faibles niveaux de vitamine C avaient un risque plus élevé de développer une polyarthrite rhumatoïde, une affection articulaire inflammatoire douloureuse.

Ces résultats soulignent la nécessité d'une supplémentation appropriée en vitamine C qui n'apporte ni trop ni trop peu.

Altérer l'efficacité de la niacine-simvastatine

Les preuves suggèrent que la prise de suppléments de vitamine C peut altérer la capacité du corps à augmenter le cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL) chez les personnes prenant la combinaison médicamenteuse niacine-simvastatine. Ce médicament combine la vitamine niacine avec la statine simvastatine (Zocor), et les gens le prennent pour traiter l'hypercholestérolémie.

Les médecins considèrent le cholestérol HDL comme le « bon » cholestérol car il réduit la quantité de cholestérol nocif dans le sang.

Si une personne prend des suppléments de vitamine C et de niacine-simvastatine, elle devrait discuter avec son médecin des moyens de les rendre plus efficaces. Les médecins ne savent pas si la vitamine C affecte également la capacité d'autres médicaments similaires à Zocor.

Le corps d'une personne ne peut pas fabriquer de vitamine C, donc les gens doivent manger suffisamment d'aliments contenant de la vitamine C pour répondre à leurs besoins quotidiens. Si une personne présente un risque de carence en vitamine C, elle peut prendre des suppléments de vitamine C.

L'ODS conseille de viser la RDA suivante de vitamine C chaque jour :

ÂgeHommeFemelle
1-3 ans15 mg15 mg
4 à 8 ans25 mg25 mg
9-13 ans45 mg45 mg
14-18 ans75 mg65 mg
19+ ans90 mg75 mg

Les personnes qui fument devraient prendre 35 mg de vitamine C de plus par jour que celles qui ne fument pas.

Pendant la grossesse ou pendant l'allaitement, les femmes devraient recevoir les niveaux suivants de vitamine C par jour :

  • 14-18 ans : 80 mg pendant la grossesse et 115 mg pendant l'allaitement
  • 19 ans et plus : 85 mg pendant la grossesse et 120 mg pendant l'allaitement

Il n'y a pas assez de recherches pour suggérer un RDA pour la vitamine C chez les moins d'un an. En conséquence, les SAO fournissent un « apport adéquat », c'est-à-dire la quantité susceptible d'être suffisante :


Que se passe-t-il lorsque vous prenez trop de vitamine C ?

La vitamine C est généralement sûre à prendre, même à des doses élevées. Cependant, les personnes peuvent parfois ressentir des effets secondaires bénins, tels qu'un inconfort digestif. Rarement, des effets secondaires plus graves peuvent survenir.

La vitamine C est une vitamine essentielle pour le corps humain. C'est un antioxydant, et il aide à une gamme de processus importants, y compris l'abaissement de la tension artérielle, la lutte contre l'inflammation et la création de collagène.

Dans cet article, nous examinons les limites supérieures recommandées de l'apport en vitamine C, les effets secondaires possibles d'une consommation excessive et d'autres avertissements.

Partager sur Pinterest Il est généralement prudent de manger fréquemment des aliments riches en vitamine C.

Manger fréquemment des aliments riches en vitamine C ne devrait pas entraîner de problèmes de santé. Prendre trop de vitamine C par le biais de suppléments peut cependant provoquer des effets secondaires.

Chez l'adulte, l'apport nutritionnel recommandé (AJR) en vitamine C est de 90 milligrammes (mg) pour les hommes et de 75 mg pour les femmes.

Les adultes qui prennent plus de 2 000 mg de vitamine C par jour peuvent ressentir des effets secondaires.

Lorsqu'une personne prend plus que la limite recommandée de vitamine C, elle peut ressentir de légers troubles digestifs. Ceux-ci peuvent se produire si la vitamine C que le corps n'absorbe pas irrite le tractus gastro-intestinal.

Les effets secondaires bénins courants d'une trop grande quantité de vitamine C comprennent :

Le corps n'absorbe pas toute la vitamine C qu'il obtient des suppléments.

Par exemple, si une personne prend 30 à 180 mg de vitamine C chaque jour, son corps absorbe environ 70 à 90 % de cette vitamine. Si une personne prend plus de 1 gramme (g) de vitamine C par jour, le corps absorbe moins de 50 % de la vitamine, ce qui réduit le risque d'effets secondaires négatifs. L'excès quitte le corps dans les urines.

Comme la vitamine C peut provoquer des symptômes désagréables si une personne en consomme trop, le Food and Nutrition Board a établi des «niveaux d'apport supérieurs tolérables».

Selon l'Office of Dietary Supplements (ODS) , la limite supérieure de l'apport en vitamine C chez les personnes âgées de 19 ans et plus est de 2 000 mg chez les hommes et les femmes. La limite reste la même pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Les niveaux quotidiens supérieurs de vitamine C pour les enfants et les nourrissons sont les suivants :

  • 400 mg pour les nourrissons âgés de 1 à 3 ans
  • 650 mg pour les enfants de 4 à 8 ans
  • 1 200 mg pour les enfants de 9 à 13 ans
  • 1 800 mg pour les adolescents de 14 à 18 ans
  • 1 800 mg chez les adolescentes enceintes ou allaitantes âgées de 14 à 18 ans

Il existe des exceptions à ces limites, qui ne s'appliquent que si le médecin d'une personne n'a pas spécifié un apport différent. Certaines personnes peuvent devoir prendre de plus grandes quantités de vitamine C pour des traitements médicaux.

Moins fréquemment, les personnes peuvent ressentir des effets secondaires graves en prenant trop de vitamine C. Un apport à long terme supérieur aux niveaux recommandés augmente le risque de ces effets négatifs.

Les risques possibles pour la santé de prendre trop de vitamine C comprennent :

Calculs rénaux

Les médecins pensent qu'une trop grande supplémentation en vitamine C pourrait amener une personne à excréter les composés oxalate et acide urique dans son urine. Ces composés pourraient conduire à la formation de calculs rénaux.

Les auteurs d'une étude de cas dans la revue International du reinont rapporté qu'une femme a développé des calculs rénaux après avoir pris 4 g ou plus de vitamine C chaque jour pendant 4 mois.

Cependant, les chercheurs n'ont pas mené d'études à plus grande échelle sur l'apport en vitamine C et la formation de calculs rénaux. Ils savent que les personnes qui ont des antécédents de calculs rénaux sont plus susceptibles d'en former si elles prennent de grandes quantités de vitamine C, selon l'ODS.

Déséquilibres nutritionnels

Une autre préoccupation concernant l'apport excessif de vitamine C est qu'il peut altérer la capacité du corps à traiter d'autres nutriments.

Par exemple, la vitamine C peut réduire les niveaux de vitamine B-12 et de cuivre dans le corps.

La présence de vitamine C peut également améliorer l'absorption du fer dans le corps, ce qui pourrait conduire à des niveaux excessivement élevés.

Provoquer des éperons osseux

Selon l'Arthritis Foundation, une étude a révélé que la présence de niveaux très élevés de vitamine C dans le corps augmentait la probabilité qu'une personne développe des éperons osseux douloureux.

Cependant, la Fondation a également cité une étude de recherche qui a révélé que les personnes ayant de faibles niveaux de vitamine C avaient un risque plus élevé de développer une polyarthrite rhumatoïde, une affection articulaire inflammatoire douloureuse.

Ces résultats soulignent la nécessité d'une supplémentation appropriée en vitamine C qui n'apporte ni trop ni trop peu.

Altérer l'efficacité de la niacine-simvastatine

Les preuves suggèrent que la prise de suppléments de vitamine C peut altérer la capacité du corps à augmenter le cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL) chez les personnes prenant la combinaison médicamenteuse niacine-simvastatine. Ce médicament combine la vitamine niacine avec la statine simvastatine (Zocor), et les gens le prennent pour traiter l'hypercholestérolémie.

Les médecins considèrent le cholestérol HDL comme le « bon » cholestérol car il réduit la quantité de cholestérol nocif dans le sang.

Si une personne prend des suppléments de vitamine C et de niacine-simvastatine, elle devrait discuter avec son médecin des moyens de les rendre plus efficaces. Les médecins ne savent pas si la vitamine C affecte également la capacité d'autres médicaments similaires à Zocor.

Le corps d'une personne ne peut pas fabriquer de vitamine C, donc les gens doivent manger suffisamment d'aliments contenant de la vitamine C pour répondre à leurs besoins quotidiens. Si une personne présente un risque de carence en vitamine C, elle peut prendre des suppléments de vitamine C.

L'ODS conseille de viser la RDA suivante de vitamine C chaque jour :

ÂgeHommeFemelle
1-3 ans15 mg15 mg
4 à 8 ans25 mg25 mg
9-13 ans45 mg45 mg
14-18 ans75 mg65 mg
19+ ans90 mg75 mg

Les personnes qui fument devraient prendre 35 mg de vitamine C de plus par jour que celles qui ne fument pas.

Pendant la grossesse ou pendant l'allaitement, les femmes devraient recevoir les niveaux suivants de vitamine C par jour :

  • 14-18 ans : 80 mg pendant la grossesse et 115 mg pendant l'allaitement
  • 19 ans et plus : 85 mg pendant la grossesse et 120 mg pendant l'allaitement

Il n'y a pas assez de recherches pour suggérer un RDA pour la vitamine C chez les moins d'un an. En conséquence, les SAO fournissent un « apport adéquat », c'est-à-dire la quantité susceptible d'être suffisante :


Que se passe-t-il lorsque vous prenez trop de vitamine C ?

La vitamine C est généralement sûre à prendre, même à des doses élevées. Cependant, les personnes peuvent parfois ressentir des effets secondaires bénins, tels qu'un inconfort digestif. Rarement, des effets secondaires plus graves peuvent survenir.

La vitamine C est une vitamine essentielle pour le corps humain. C'est un antioxydant, et il aide à une gamme de processus importants, y compris l'abaissement de la tension artérielle, la lutte contre l'inflammation et la création de collagène.

Dans cet article, nous examinons les limites supérieures recommandées de l'apport en vitamine C, les effets secondaires possibles d'une consommation excessive et d'autres avertissements.

Partager sur Pinterest Il est généralement prudent de manger fréquemment des aliments riches en vitamine C.

Manger fréquemment des aliments riches en vitamine C ne devrait pas entraîner de problèmes de santé. Prendre trop de vitamine C par le biais de suppléments peut cependant provoquer des effets secondaires.

Chez l'adulte, l'apport nutritionnel recommandé (AJR) en vitamine C est de 90 milligrammes (mg) pour les hommes et de 75 mg pour les femmes.

Les adultes qui prennent plus de 2 000 mg de vitamine C par jour peuvent ressentir des effets secondaires.

Lorsqu'une personne prend plus que la limite recommandée de vitamine C, elle peut ressentir de légers troubles digestifs. Ceux-ci peuvent se produire si la vitamine C que le corps n'absorbe pas irrite le tractus gastro-intestinal.

Les effets secondaires bénins courants d'une trop grande quantité de vitamine C comprennent :

Le corps n'absorbe pas toute la vitamine C qu'il obtient des suppléments.

Par exemple, si une personne prend 30 à 180 mg de vitamine C chaque jour, son corps absorbe environ 70 à 90 % de cette vitamine. Si une personne prend plus de 1 gramme (g) de vitamine C par jour, le corps absorbe moins de 50 % de la vitamine, ce qui réduit le risque d'effets secondaires négatifs. L'excès quitte le corps dans les urines.

Comme la vitamine C peut provoquer des symptômes désagréables si une personne en consomme trop, le Food and Nutrition Board a établi des «niveaux d'apport supérieurs tolérables».

Selon l'Office of Dietary Supplements (ODS) , la limite supérieure de l'apport en vitamine C chez les personnes âgées de 19 ans et plus est de 2 000 mg chez les hommes et les femmes. La limite reste la même pour les femmes enceintes ou allaitantes.

Les niveaux quotidiens supérieurs de vitamine C pour les enfants et les nourrissons sont les suivants :

  • 400 mg pour les nourrissons âgés de 1 à 3 ans
  • 650 mg pour les enfants de 4 à 8 ans
  • 1 200 mg pour les enfants de 9 à 13 ans
  • 1 800 mg pour les adolescents de 14 à 18 ans
  • 1 800 mg chez les adolescentes enceintes ou allaitantes âgées de 14 à 18 ans

Il existe des exceptions à ces limites, qui ne s'appliquent que si le médecin d'une personne n'a pas spécifié un apport différent. Certaines personnes peuvent devoir prendre de plus grandes quantités de vitamine C pour des traitements médicaux.

Less commonly, people may experience severe side effects from taking too much vitamin C. Long term intake above the recommended levels increases the risk of these negative effects.

Possible health risks of taking too much vitamin C include:

Kidney stones

Doctors believe that too much vitamin C supplementation could result in a person excreting the compounds oxalate and uric acid in their urine. These compounds could lead to kidney stone formation.

The authors of a case study in the journal Kidney Internationalreported that a woman developed kidney stones after taking 4 g or more of vitamin C each day for 4 months.

However, researchers have not conducted any larger scale studies on vitamin C intake and kidney stone formation. They do know that people who have a history of kidney stones are more likely to form them if they take large amounts of vitamin C, according to the ODS .

Nutrient imbalances

Another concern regarding excessive vitamin C intake is that it can impair the body’s ability to process other nutrients.

For example, vitamin C may reduce the levels of vitamin B-12 and copper in the body.

The presence of vitamin C can also enhance iron absorption in the body, which could lead to excessively high levels.

Cause bone spurs

According to the Arthritis Foundation, one study found that the presence of very high vitamin C levels in the body increased the likelihood of a person developing painful bone spurs.

However, the Foundation also cited a research study that found that people with low levels of vitamin C had a higher risk of developing rheumatoid arthritis, a painful inflammatory joint condition.

These findings emphasize the need for appropriate vitamin C supplementation that provides neither too much nor too little.

Impair the effectiveness of niacin-simvastatin

Evidence suggests that taking vitamin C supplements may impair the body’s ability to increase high density lipoprotein (HDL) cholesterol in people taking the combination drug niacin-simvastatin. This drug combines the vitamin niacin with the statin simvastatin (Zocor), and people take it to treat high cholesterol.

Doctors consider HDL cholesterol the “good” cholesterol because it reduces the amount of harmful cholesterol in the blood.

If a person takes vitamin C supplements and niacin-simvastatin, they should talk to their doctor about ways to make each more effective. Doctors do not know whether vitamin C also affects the ability of other medicines similar to Zocor.

A person’s body cannot make vitamin C, so people need to eat enough foods that contain vitamin C to meet their daily needs. If someone is at risk of a vitamin C deficiency, they can take vitamin C supplements.

The ODS advise aiming for the following RDA of vitamin C each day:

AgeMaleFemale
1–3 years15 mg15 mg
4–8 years25 mg25 mg
9–13 years45 mg45 mg
14–18 years75 mg65 mg
19+ years90 mg75 mg

People who smoke should take 35 mg more vitamin C per day than those who do not smoke.

During pregnancy or when breastfeeding, women should get the following levels of vitamin C per day:

  • 14–18 years: 80 mg during pregnancy and 115 mg when breastfeeding
  • 19 years and older: 85 mg during pregnancy and 120 mg when breastfeeding

There is not enough research to suggest an RDA for vitamin C in those younger than 1 year of age. As a result, the ODS provide an “adequate intake,” which is the amount that is likely to be sufficient:


What happens when you take too much vitamin C?

Vitamin C is usually safe to take even at high dosages. However, people may sometimes experience mild side effects, such as digestive discomfort. Rarely, more serious side effects can occur.

Vitamin C is an essential vitamin for the human body. It is an antioxidant, and it helps with a range of important processes, including lowering blood pressure, fighting inflammation, and creating collagen.

In this article, we look at the recommended upper limits of vitamin C intake, possible side effects of taking too much, and other warnings.

Share on Pinterest It is usually safe to frequently eat foods high in vitamin C.

Frequently eating foods high in vitamin C should not lead to any health issues. Taking too much vitamin C through supplements can, however, cause side effects.

In adults, the recommended dietary allowance (RDA) of vitamin C is 90 milligrams (mg) for males and 75 mg for females.

Adults who take more than 2,000 mg of vitamin C per day may experience side effects.

When a person takes more than the recommended limit of vitamin C, they may experience mild digestive disturbances. These can occur if the vitamin C that the body does not absorb irritates the gastrointestinal tract.

Common mild side effects of too much vitamin C include:

The body does not absorb all of the vitamin C that it gets from supplements.

For example, if a person takes 30–180 mg of vitamin C each day, their body absorbs about 70–90% of this vitamin. If a person takes more than 1 gram (g) of vitamin C per day, the body absorbs less than 50% of the vitamin, which reduces the risk of negative side effects. The excess leaves the body in the urine.

As vitamin C can cause unpleasant symptoms if a person takes too much, the Food and Nutrition Board have established “tolerable upper intake levels.”

According to the Office of Dietary Supplements (ODS) , the upper limit for vitamin C intake in people aged 19 years and over is 2,000 mg in males and females. The limit remains the same for pregnant or breastfeeding women.

The upper daily vitamin C levels for children and infants are as follows:

  • 400 mg for infants aged 1–3 years
  • 650 mg for children aged 4–8 years
  • 1,200 mg for children aged 9–13 years
  • 1,800 mg for teenagers aged 14–18 years
  • 1,800 mg in pregnant or breastfeeding teenagers aged 14–18 years

There are exceptions to these limits, which only apply if a person’s doctor has not specified a different intake. Some people may have to take larger amounts of vitamin C for medical treatments.

Less commonly, people may experience severe side effects from taking too much vitamin C. Long term intake above the recommended levels increases the risk of these negative effects.

Possible health risks of taking too much vitamin C include:

Kidney stones

Doctors believe that too much vitamin C supplementation could result in a person excreting the compounds oxalate and uric acid in their urine. These compounds could lead to kidney stone formation.

The authors of a case study in the journal Kidney Internationalreported that a woman developed kidney stones after taking 4 g or more of vitamin C each day for 4 months.

However, researchers have not conducted any larger scale studies on vitamin C intake and kidney stone formation. They do know that people who have a history of kidney stones are more likely to form them if they take large amounts of vitamin C, according to the ODS .

Nutrient imbalances

Another concern regarding excessive vitamin C intake is that it can impair the body’s ability to process other nutrients.

For example, vitamin C may reduce the levels of vitamin B-12 and copper in the body.

The presence of vitamin C can also enhance iron absorption in the body, which could lead to excessively high levels.

Cause bone spurs

According to the Arthritis Foundation, one study found that the presence of very high vitamin C levels in the body increased the likelihood of a person developing painful bone spurs.

However, the Foundation also cited a research study that found that people with low levels of vitamin C had a higher risk of developing rheumatoid arthritis, a painful inflammatory joint condition.

These findings emphasize the need for appropriate vitamin C supplementation that provides neither too much nor too little.

Impair the effectiveness of niacin-simvastatin

Evidence suggests that taking vitamin C supplements may impair the body’s ability to increase high density lipoprotein (HDL) cholesterol in people taking the combination drug niacin-simvastatin. This drug combines the vitamin niacin with the statin simvastatin (Zocor), and people take it to treat high cholesterol.

Doctors consider HDL cholesterol the “good” cholesterol because it reduces the amount of harmful cholesterol in the blood.

If a person takes vitamin C supplements and niacin-simvastatin, they should talk to their doctor about ways to make each more effective. Doctors do not know whether vitamin C also affects the ability of other medicines similar to Zocor.

A person’s body cannot make vitamin C, so people need to eat enough foods that contain vitamin C to meet their daily needs. If someone is at risk of a vitamin C deficiency, they can take vitamin C supplements.

The ODS advise aiming for the following RDA of vitamin C each day:

AgeMaleFemale
1–3 years15 mg15 mg
4–8 years25 mg25 mg
9–13 years45 mg45 mg
14–18 years75 mg65 mg
19+ years90 mg75 mg

People who smoke should take 35 mg more vitamin C per day than those who do not smoke.

During pregnancy or when breastfeeding, women should get the following levels of vitamin C per day:

  • 14–18 years: 80 mg during pregnancy and 115 mg when breastfeeding
  • 19 years and older: 85 mg during pregnancy and 120 mg when breastfeeding

There is not enough research to suggest an RDA for vitamin C in those younger than 1 year of age. As a result, the ODS provide an “adequate intake,” which is the amount that is likely to be sufficient:


What happens when you take too much vitamin C?

Vitamin C is usually safe to take even at high dosages. However, people may sometimes experience mild side effects, such as digestive discomfort. Rarely, more serious side effects can occur.

Vitamin C is an essential vitamin for the human body. It is an antioxidant, and it helps with a range of important processes, including lowering blood pressure, fighting inflammation, and creating collagen.

In this article, we look at the recommended upper limits of vitamin C intake, possible side effects of taking too much, and other warnings.

Share on Pinterest It is usually safe to frequently eat foods high in vitamin C.

Frequently eating foods high in vitamin C should not lead to any health issues. Taking too much vitamin C through supplements can, however, cause side effects.

In adults, the recommended dietary allowance (RDA) of vitamin C is 90 milligrams (mg) for males and 75 mg for females.

Adults who take more than 2,000 mg of vitamin C per day may experience side effects.

When a person takes more than the recommended limit of vitamin C, they may experience mild digestive disturbances. These can occur if the vitamin C that the body does not absorb irritates the gastrointestinal tract.

Common mild side effects of too much vitamin C include:

The body does not absorb all of the vitamin C that it gets from supplements.

For example, if a person takes 30–180 mg of vitamin C each day, their body absorbs about 70–90% of this vitamin. If a person takes more than 1 gram (g) of vitamin C per day, the body absorbs less than 50% of the vitamin, which reduces the risk of negative side effects. The excess leaves the body in the urine.

As vitamin C can cause unpleasant symptoms if a person takes too much, the Food and Nutrition Board have established “tolerable upper intake levels.”

According to the Office of Dietary Supplements (ODS) , the upper limit for vitamin C intake in people aged 19 years and over is 2,000 mg in males and females. The limit remains the same for pregnant or breastfeeding women.

The upper daily vitamin C levels for children and infants are as follows:

  • 400 mg for infants aged 1–3 years
  • 650 mg for children aged 4–8 years
  • 1,200 mg for children aged 9–13 years
  • 1,800 mg for teenagers aged 14–18 years
  • 1,800 mg in pregnant or breastfeeding teenagers aged 14–18 years

There are exceptions to these limits, which only apply if a person’s doctor has not specified a different intake. Some people may have to take larger amounts of vitamin C for medical treatments.

Less commonly, people may experience severe side effects from taking too much vitamin C. Long term intake above the recommended levels increases the risk of these negative effects.

Possible health risks of taking too much vitamin C include:

Kidney stones

Doctors believe that too much vitamin C supplementation could result in a person excreting the compounds oxalate and uric acid in their urine. These compounds could lead to kidney stone formation.

The authors of a case study in the journal Kidney Internationalreported that a woman developed kidney stones after taking 4 g or more of vitamin C each day for 4 months.

However, researchers have not conducted any larger scale studies on vitamin C intake and kidney stone formation. They do know that people who have a history of kidney stones are more likely to form them if they take large amounts of vitamin C, according to the ODS .

Nutrient imbalances

Another concern regarding excessive vitamin C intake is that it can impair the body’s ability to process other nutrients.

For example, vitamin C may reduce the levels of vitamin B-12 and copper in the body.

The presence of vitamin C can also enhance iron absorption in the body, which could lead to excessively high levels.

Cause bone spurs

According to the Arthritis Foundation, one study found that the presence of very high vitamin C levels in the body increased the likelihood of a person developing painful bone spurs.

However, the Foundation also cited a research study that found that people with low levels of vitamin C had a higher risk of developing rheumatoid arthritis, a painful inflammatory joint condition.

These findings emphasize the need for appropriate vitamin C supplementation that provides neither too much nor too little.

Impair the effectiveness of niacin-simvastatin

Evidence suggests that taking vitamin C supplements may impair the body’s ability to increase high density lipoprotein (HDL) cholesterol in people taking the combination drug niacin-simvastatin. This drug combines the vitamin niacin with the statin simvastatin (Zocor), and people take it to treat high cholesterol.

Doctors consider HDL cholesterol the “good” cholesterol because it reduces the amount of harmful cholesterol in the blood.

If a person takes vitamin C supplements and niacin-simvastatin, they should talk to their doctor about ways to make each more effective. Doctors do not know whether vitamin C also affects the ability of other medicines similar to Zocor.

A person’s body cannot make vitamin C, so people need to eat enough foods that contain vitamin C to meet their daily needs. If someone is at risk of a vitamin C deficiency, they can take vitamin C supplements.

The ODS advise aiming for the following RDA of vitamin C each day:

AgeMaleFemale
1–3 years15 mg15 mg
4–8 years25 mg25 mg
9–13 years45 mg45 mg
14–18 years75 mg65 mg
19+ years90 mg75 mg

People who smoke should take 35 mg more vitamin C per day than those who do not smoke.

During pregnancy or when breastfeeding, women should get the following levels of vitamin C per day:

  • 14–18 years: 80 mg during pregnancy and 115 mg when breastfeeding
  • 19 years and older: 85 mg during pregnancy and 120 mg when breastfeeding

There is not enough research to suggest an RDA for vitamin C in those younger than 1 year of age. As a result, the ODS provide an “adequate intake,” which is the amount that is likely to be sufficient:


What happens when you take too much vitamin C?

Vitamin C is usually safe to take even at high dosages. However, people may sometimes experience mild side effects, such as digestive discomfort. Rarely, more serious side effects can occur.

Vitamin C is an essential vitamin for the human body. It is an antioxidant, and it helps with a range of important processes, including lowering blood pressure, fighting inflammation, and creating collagen.

In this article, we look at the recommended upper limits of vitamin C intake, possible side effects of taking too much, and other warnings.

Share on Pinterest It is usually safe to frequently eat foods high in vitamin C.

Frequently eating foods high in vitamin C should not lead to any health issues. Taking too much vitamin C through supplements can, however, cause side effects.

In adults, the recommended dietary allowance (RDA) of vitamin C is 90 milligrams (mg) for males and 75 mg for females.

Adults who take more than 2,000 mg of vitamin C per day may experience side effects.

When a person takes more than the recommended limit of vitamin C, they may experience mild digestive disturbances. These can occur if the vitamin C that the body does not absorb irritates the gastrointestinal tract.

Common mild side effects of too much vitamin C include:

The body does not absorb all of the vitamin C that it gets from supplements.

For example, if a person takes 30–180 mg of vitamin C each day, their body absorbs about 70–90% of this vitamin. If a person takes more than 1 gram (g) of vitamin C per day, the body absorbs less than 50% of the vitamin, which reduces the risk of negative side effects. The excess leaves the body in the urine.

As vitamin C can cause unpleasant symptoms if a person takes too much, the Food and Nutrition Board have established “tolerable upper intake levels.”

According to the Office of Dietary Supplements (ODS) , the upper limit for vitamin C intake in people aged 19 years and over is 2,000 mg in males and females. The limit remains the same for pregnant or breastfeeding women.

The upper daily vitamin C levels for children and infants are as follows:

  • 400 mg for infants aged 1–3 years
  • 650 mg for children aged 4–8 years
  • 1,200 mg for children aged 9–13 years
  • 1,800 mg for teenagers aged 14–18 years
  • 1,800 mg in pregnant or breastfeeding teenagers aged 14–18 years

There are exceptions to these limits, which only apply if a person’s doctor has not specified a different intake. Some people may have to take larger amounts of vitamin C for medical treatments.

Less commonly, people may experience severe side effects from taking too much vitamin C. Long term intake above the recommended levels increases the risk of these negative effects.

Possible health risks of taking too much vitamin C include:

Kidney stones

Doctors believe that too much vitamin C supplementation could result in a person excreting the compounds oxalate and uric acid in their urine. These compounds could lead to kidney stone formation.

The authors of a case study in the journal Kidney Internationalreported that a woman developed kidney stones after taking 4 g or more of vitamin C each day for 4 months.

However, researchers have not conducted any larger scale studies on vitamin C intake and kidney stone formation. They do know that people who have a history of kidney stones are more likely to form them if they take large amounts of vitamin C, according to the ODS .

Nutrient imbalances

Another concern regarding excessive vitamin C intake is that it can impair the body’s ability to process other nutrients.

For example, vitamin C may reduce the levels of vitamin B-12 and copper in the body.

The presence of vitamin C can also enhance iron absorption in the body, which could lead to excessively high levels.

Cause bone spurs

According to the Arthritis Foundation, one study found that the presence of very high vitamin C levels in the body increased the likelihood of a person developing painful bone spurs.

However, the Foundation also cited a research study that found that people with low levels of vitamin C had a higher risk of developing rheumatoid arthritis, a painful inflammatory joint condition.

These findings emphasize the need for appropriate vitamin C supplementation that provides neither too much nor too little.

Impair the effectiveness of niacin-simvastatin

Evidence suggests that taking vitamin C supplements may impair the body’s ability to increase high density lipoprotein (HDL) cholesterol in people taking the combination drug niacin-simvastatin. This drug combines the vitamin niacin with the statin simvastatin (Zocor), and people take it to treat high cholesterol.

Doctors consider HDL cholesterol the “good” cholesterol because it reduces the amount of harmful cholesterol in the blood.

If a person takes vitamin C supplements and niacin-simvastatin, they should talk to their doctor about ways to make each more effective. Doctors do not know whether vitamin C also affects the ability of other medicines similar to Zocor.

A person’s body cannot make vitamin C, so people need to eat enough foods that contain vitamin C to meet their daily needs. If someone is at risk of a vitamin C deficiency, they can take vitamin C supplements.

The ODS advise aiming for the following RDA of vitamin C each day:

AgeMaleFemale
1–3 years15 mg15 mg
4–8 years25 mg25 mg
9–13 years45 mg45 mg
14–18 years75 mg65 mg
19+ years90 mg75 mg

People who smoke should take 35 mg more vitamin C per day than those who do not smoke.

During pregnancy or when breastfeeding, women should get the following levels of vitamin C per day:

  • 14–18 years: 80 mg during pregnancy and 115 mg when breastfeeding
  • 19 years and older: 85 mg during pregnancy and 120 mg when breastfeeding

There is not enough research to suggest an RDA for vitamin C in those younger than 1 year of age. As a result, the ODS provide an “adequate intake,” which is the amount that is likely to be sufficient:


What happens when you take too much vitamin C?

Vitamin C is usually safe to take even at high dosages. However, people may sometimes experience mild side effects, such as digestive discomfort. Rarely, more serious side effects can occur.

Vitamin C is an essential vitamin for the human body. It is an antioxidant, and it helps with a range of important processes, including lowering blood pressure, fighting inflammation, and creating collagen.

In this article, we look at the recommended upper limits of vitamin C intake, possible side effects of taking too much, and other warnings.

Share on Pinterest It is usually safe to frequently eat foods high in vitamin C.

Frequently eating foods high in vitamin C should not lead to any health issues. Taking too much vitamin C through supplements can, however, cause side effects.

In adults, the recommended dietary allowance (RDA) of vitamin C is 90 milligrams (mg) for males and 75 mg for females.

Adults who take more than 2,000 mg of vitamin C per day may experience side effects.

When a person takes more than the recommended limit of vitamin C, they may experience mild digestive disturbances. These can occur if the vitamin C that the body does not absorb irritates the gastrointestinal tract.

Common mild side effects of too much vitamin C include:

The body does not absorb all of the vitamin C that it gets from supplements.

For example, if a person takes 30–180 mg of vitamin C each day, their body absorbs about 70–90% of this vitamin. If a person takes more than 1 gram (g) of vitamin C per day, the body absorbs less than 50% of the vitamin, which reduces the risk of negative side effects. The excess leaves the body in the urine.

As vitamin C can cause unpleasant symptoms if a person takes too much, the Food and Nutrition Board have established “tolerable upper intake levels.”

According to the Office of Dietary Supplements (ODS) , the upper limit for vitamin C intake in people aged 19 years and over is 2,000 mg in males and females. The limit remains the same for pregnant or breastfeeding women.

The upper daily vitamin C levels for children and infants are as follows:

  • 400 mg for infants aged 1–3 years
  • 650 mg for children aged 4–8 years
  • 1,200 mg for children aged 9–13 years
  • 1,800 mg for teenagers aged 14–18 years
  • 1,800 mg in pregnant or breastfeeding teenagers aged 14–18 years

There are exceptions to these limits, which only apply if a person’s doctor has not specified a different intake. Some people may have to take larger amounts of vitamin C for medical treatments.

Less commonly, people may experience severe side effects from taking too much vitamin C. Long term intake above the recommended levels increases the risk of these negative effects.

Possible health risks of taking too much vitamin C include:

Kidney stones

Doctors believe that too much vitamin C supplementation could result in a person excreting the compounds oxalate and uric acid in their urine. These compounds could lead to kidney stone formation.

The authors of a case study in the journal Kidney Internationalreported that a woman developed kidney stones after taking 4 g or more of vitamin C each day for 4 months.

However, researchers have not conducted any larger scale studies on vitamin C intake and kidney stone formation. They do know that people who have a history of kidney stones are more likely to form them if they take large amounts of vitamin C, according to the ODS .

Nutrient imbalances

Another concern regarding excessive vitamin C intake is that it can impair the body’s ability to process other nutrients.

For example, vitamin C may reduce the levels of vitamin B-12 and copper in the body.

The presence of vitamin C can also enhance iron absorption in the body, which could lead to excessively high levels.

Cause bone spurs

According to the Arthritis Foundation, one study found that the presence of very high vitamin C levels in the body increased the likelihood of a person developing painful bone spurs.

However, the Foundation also cited a research study that found that people with low levels of vitamin C had a higher risk of developing rheumatoid arthritis, a painful inflammatory joint condition.

These findings emphasize the need for appropriate vitamin C supplementation that provides neither too much nor too little.

Impair the effectiveness of niacin-simvastatin

Evidence suggests that taking vitamin C supplements may impair the body’s ability to increase high density lipoprotein (HDL) cholesterol in people taking the combination drug niacin-simvastatin. This drug combines the vitamin niacin with the statin simvastatin (Zocor), and people take it to treat high cholesterol.

Doctors consider HDL cholesterol the “good” cholesterol because it reduces the amount of harmful cholesterol in the blood.

If a person takes vitamin C supplements and niacin-simvastatin, they should talk to their doctor about ways to make each more effective. Doctors do not know whether vitamin C also affects the ability of other medicines similar to Zocor.

A person’s body cannot make vitamin C, so people need to eat enough foods that contain vitamin C to meet their daily needs. If someone is at risk of a vitamin C deficiency, they can take vitamin C supplements.

The ODS advise aiming for the following RDA of vitamin C each day:

AgeMaleFemale
1–3 years15 mg15 mg
4–8 years25 mg25 mg
9–13 years45 mg45 mg
14–18 years75 mg65 mg
19+ years90 mg75 mg

People who smoke should take 35 mg more vitamin C per day than those who do not smoke.

During pregnancy or when breastfeeding, women should get the following levels of vitamin C per day:

  • 14–18 years: 80 mg during pregnancy and 115 mg when breastfeeding
  • 19 years and older: 85 mg during pregnancy and 120 mg when breastfeeding

There is not enough research to suggest an RDA for vitamin C in those younger than 1 year of age. As a result, the ODS provide an “adequate intake,” which is the amount that is likely to be sufficient:


What happens when you take too much vitamin C?

Vitamin C is usually safe to take even at high dosages. However, people may sometimes experience mild side effects, such as digestive discomfort. Rarely, more serious side effects can occur.

Vitamin C is an essential vitamin for the human body. It is an antioxidant, and it helps with a range of important processes, including lowering blood pressure, fighting inflammation, and creating collagen.

In this article, we look at the recommended upper limits of vitamin C intake, possible side effects of taking too much, and other warnings.

Share on Pinterest It is usually safe to frequently eat foods high in vitamin C.

Frequently eating foods high in vitamin C should not lead to any health issues. Taking too much vitamin C through supplements can, however, cause side effects.

In adults, the recommended dietary allowance (RDA) of vitamin C is 90 milligrams (mg) for males and 75 mg for females.

Adults who take more than 2,000 mg of vitamin C per day may experience side effects.

When a person takes more than the recommended limit of vitamin C, they may experience mild digestive disturbances. These can occur if the vitamin C that the body does not absorb irritates the gastrointestinal tract.

Common mild side effects of too much vitamin C include:

The body does not absorb all of the vitamin C that it gets from supplements.

For example, if a person takes 30–180 mg of vitamin C each day, their body absorbs about 70–90% of this vitamin. If a person takes more than 1 gram (g) of vitamin C per day, the body absorbs less than 50% of the vitamin, which reduces the risk of negative side effects. The excess leaves the body in the urine.

As vitamin C can cause unpleasant symptoms if a person takes too much, the Food and Nutrition Board have established “tolerable upper intake levels.”

According to the Office of Dietary Supplements (ODS) , the upper limit for vitamin C intake in people aged 19 years and over is 2,000 mg in males and females. The limit remains the same for pregnant or breastfeeding women.

The upper daily vitamin C levels for children and infants are as follows:

  • 400 mg for infants aged 1–3 years
  • 650 mg for children aged 4–8 years
  • 1,200 mg for children aged 9–13 years
  • 1,800 mg for teenagers aged 14–18 years
  • 1,800 mg in pregnant or breastfeeding teenagers aged 14–18 years

There are exceptions to these limits, which only apply if a person’s doctor has not specified a different intake. Some people may have to take larger amounts of vitamin C for medical treatments.

Less commonly, people may experience severe side effects from taking too much vitamin C. Long term intake above the recommended levels increases the risk of these negative effects.

Possible health risks of taking too much vitamin C include:

Kidney stones

Doctors believe that too much vitamin C supplementation could result in a person excreting the compounds oxalate and uric acid in their urine. These compounds could lead to kidney stone formation.

The authors of a case study in the journal Kidney Internationalreported that a woman developed kidney stones after taking 4 g or more of vitamin C each day for 4 months.

However, researchers have not conducted any larger scale studies on vitamin C intake and kidney stone formation. They do know that people who have a history of kidney stones are more likely to form them if they take large amounts of vitamin C, according to the ODS .

Nutrient imbalances

Another concern regarding excessive vitamin C intake is that it can impair the body’s ability to process other nutrients.

For example, vitamin C may reduce the levels of vitamin B-12 and copper in the body.

The presence of vitamin C can also enhance iron absorption in the body, which could lead to excessively high levels.

Cause bone spurs

According to the Arthritis Foundation, one study found that the presence of very high vitamin C levels in the body increased the likelihood of a person developing painful bone spurs.

However, the Foundation also cited a research study that found that people with low levels of vitamin C had a higher risk of developing rheumatoid arthritis, a painful inflammatory joint condition.

These findings emphasize the need for appropriate vitamin C supplementation that provides neither too much nor too little.

Impair the effectiveness of niacin-simvastatin

Evidence suggests that taking vitamin C supplements may impair the body’s ability to increase high density lipoprotein (HDL) cholesterol in people taking the combination drug niacin-simvastatin. This drug combines the vitamin niacin with the statin simvastatin (Zocor), and people take it to treat high cholesterol.

Doctors consider HDL cholesterol the “good” cholesterol because it reduces the amount of harmful cholesterol in the blood.

If a person takes vitamin C supplements and niacin-simvastatin, they should talk to their doctor about ways to make each more effective. Doctors do not know whether vitamin C also affects the ability of other medicines similar to Zocor.

A person’s body cannot make vitamin C, so people need to eat enough foods that contain vitamin C to meet their daily needs. If someone is at risk of a vitamin C deficiency, they can take vitamin C supplements.

The ODS advise aiming for the following RDA of vitamin C each day:

AgeMaleFemale
1–3 years15 mg15 mg
4–8 years25 mg25 mg
9–13 years45 mg45 mg
14–18 years75 mg65 mg
19+ years90 mg75 mg

People who smoke should take 35 mg more vitamin C per day than those who do not smoke.

During pregnancy or when breastfeeding, women should get the following levels of vitamin C per day:

  • 14–18 years: 80 mg during pregnancy and 115 mg when breastfeeding
  • 19 years and older: 85 mg during pregnancy and 120 mg when breastfeeding

There is not enough research to suggest an RDA for vitamin C in those younger than 1 year of age. As a result, the ODS provide an “adequate intake,” which is the amount that is likely to be sufficient: